Les élus mosellans ont vécu leur jubilé à la cathédrale

Comme il y a trois ans pour l’Année de la Miséricorde, Mgr Lagleize a souhaité proposer aux élus mosellans qui le souhaitaient de vivre une démarche jubilaire dans le cadre des 800 ans de la cathédrale Saint-Étienne. Ils ont pu vivre un temps de pèlerinage, puis assister à la déclamation des “Sermons” de Bossuet par le comédien Théophile Choquet.

“Une soirée exceptionnelle !” Voilà ce qu’ont vécu 80 élus de Moselle en ce vendredi 11 septembre 2020. Accueillis à la cathédrale par le diocèse, les maires, conseillers départementaux, député ou encore président du Conseil départemental ont pu vivre un temps spécifique avant une pause dînatoire au Grenier de Chèvremont et une soirée théâtrale et musicale à la chaire de la Lanterne du Bon Dieu.

Mgr Lagleize, dans son mot d’accueil, a d’abord voulu montrer la reconnaissance qu’il porte à tous ceux qui s’engagent au service de la cité et s’est réjouit de leur offrir ce temps d’accueil spécifique au cœur de l’église-mère de la Moselle, la cathédrale. “C‘est bien sûr, la cathédrale des catholiques, mais plus largement celle de tous les Mosellans. S’il ne devait rester qu’une seule église dans notre département, ce serait celle-ci… mais ne prenez pas cela comme un souhait. Au contraire, merci d’entretenir, avec les conseils de fabrique, les nombreux édifices de culte dont nous disposons” a dit avec humour l’évêque de Metz.

C’est M. Victor Benz, responsable diocésain de l’art sacré, qui a ensuite proposé une conférence, brossant un vaste panorama de l’histoire chrétienne à Metz et celle de la cathédrale Saint-Étienne.

Puis, accompagnés par les chanoines de la cathédrale et des chanteurs de la Maîtrise, les élus ont pu vivre quelques étapes du parcours de pèlerinage jubilaire, dans une déambulation en divers endroits significatifs de la cathédrale.

Ce fut l’heure ensuite de la pause repas, avec un apéritif dînatoire au grenier de Chèvremont, situé dans le musée de la Cour d’Or de Metz Métropole. Mgr Lagleize a repris brièvement la parole pour remercier le musée de son accueil et a annoncé la prolongation de l’année jubilaire jusqu’à la Pentecôte 2021.

En soirée, un spectacle offert par le diocèse a été proposé aux élus et au public avec la déclamation de Sermons et d’une oraison funèbre de Jacques-Bénigne Bossuet (écrivain et ancien chanoine de la cathédrale de Metz). C’est le comédien Théophile Choquet qui a prêté sa voix et son talent pour restituer le Sermon sur l’éminente dignité des pauvres et le Sermon sur la mort, ainsi que l’oraison funèbre de la duchesse d’Orléans, accompagné à l’orgue par le futur organiste titulaire de la cathédrale, M. Thierry Ferré. Ce dernier a proposé quatre extraits d’une suite de Guillaume-Gabriel Nivers, un compositeur contemporain de Bossuet.