Reyersviller : une journée passée au Schimberg

Ce samedi 15 septembre, dès 8h30 au Schimberg, vingt-six personnes se sont retrouvées pour redonner au site son éclat du premier jour. Comme ce chemin de croix est en pleine forêt, il est prévu une journée d’entretien minimum par an. Cette année, la journée a été consacrée au nettoyage des stations, du chemin, des escaliers, des Visages du Christ en verre et du site de la croix. Des arbres ayant été coupés, le chemin est plus lumineux.

À la place des fêtes, une équipe s’affairait pour préparer la soupe de légumes pour midi. Une cinquantaine de personnes ont partagé la soupe commune, préparée avec beaucoup d’amour et de soin. A 16h, ce fut le couronnement de la journée: la messe en plein air au pied de la croix. Ce fut un moment de grand recueillement et de grande ferveur. Assis dans une cathédrale de verdure, les participants ont prié et chanté ensemble. L’abbé Éric Schneider, dans son homélie, a relevé et développé trois points essentiels pour nous les croyants : la croix est signe d’Amour (je donne ma vie), signe de Pardon (Père pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font) et signe de Libération (Zachée, la Samaritaine…