Être pauvre de cœur, c’est cela la sainteté !

Jeudi 1er novembre 2018, en la solennité de la Toussaint, Mgr Jean-Christophe Lagleize a présidé la messe de la Toussaint à la cathédrale Saint-Étienne de Metz. Une occasion de méditer autour de l’exhortation apostolique du pape François sur la sainteté, dont il s’est inspiré dans son homélie.

Pour cette messe de la fête de tous les saints, l’évêque de Metz était entouré du vicaire général Dominique Thiry, du recteur du Grand Séminaire, l’abbé Pascal Sarjas, d’un prêtre burkinabè de passage, l’abbé Zéphirin Bagnawa et des chanoines du Chapitre cathédral.

De nombreux servants d’autel étaient présents, dans le cadre d’une journée de retrouvailles à la suite du pèlerinage d’été à Rome, ainsi que la Maîtrise de la cathédrale.

Au cours de son homélie, Mgr Lagleize a rappelé que « la sainteté est un chemin personnel, que les saints labellisés par l’Eglise sont utiles pour nous inspirer, nous encourager, mais qu’il ne faut pas simplement les copier, comme à vouloir devenir des clones. Chacun doit discerner le propre chemin de bonheur que Dieu désire pour lui« .

À la fin de la messe, le chanoine Francis de Backer a informé l’assemblée des vêpres solennelles de l’après-midi et rappeler la relance de la quête diocésaine, afin de soutenir les actions pastorales diocésaines de l’Église de Moselle.