35 catéchumènes en marche vers Pâques

Ce dimanche 18 février à la cathédrale Saint-Etienne, en ce premier dimanche du carême, Mgr Lagleize a appelé officiellement 35 catéchumènes adolescents et adultes à marcher vers les sacrements de l’initiation chrétienne, à travers la célébration de l’appel décisif et de l’inscription du nom.

Ils sont intimidés au sein de cette immense cathédrale. Dans quelques minutes, l’évêque, du haut de sa cathèdre va les appeler personnellement, un par un, par son prénom et chacun dira « me voici ». Moment solennel où il faudra se lever et venir au pied du chœur, devant tout le monde.

L’appel décisif est une célébration qui ouvre le carême et l’ultime préparation vers les sacrements de l’initiation (baptême, confirmation et eucharistie), étape diocésaine, où l’évêque accueille personnellement chaque futur baptisé.

Dans son mot d’introduction de la messe, Mgr Lagleize remarque que le cheminement peut paraître long et pourtant beaucoup de lettres des catéchumènes rapportent que cela passa très vite : « Cela montre comme est grand l’amour de Dieu, combien est profonde sa parole ». Il a remercié les 35 catéchumènes, car leur démarche réveille les équipes d’accompagnement et les prêtres : « Dans l’Eglise, nous nous portons les uns les autres, nous nous aidons à mieux goûter la Parole de Dieu, à mieux vivre en frères et sœurs ».

Dans son homélie, l’évêque de Metz reprend trois points des lectures du jour : «  A l’origine de toutes vos démarches, il y a une rencontre. Mais, c’est à travers elle que le Christ a frappé à la porte de votre cœur. Jamais nous ne finissons de le découvrir. Dans les sacrements, comme du temps de Noé, Dieu fait alliance avec nous. Le signe de l’arc-en-ciel nous rappelle la création et la beauté de la nature que Dieu nous a confiée. ‘Convertissez-vous et croyez en l’Evangile’: cet appel, votre engagement montre que votre vie va changer, car Dieu y aura désormais une place spéciale. Tout notre être de chrétien est invité à irradier l’amour de Dieu. »

Vient alors le temps de l’appel lui-même. Chacun s’avance à l’appel de son nom en répondant « me voici ». En rejoignant Mgr Lagleize, il reçoit un mot personnel d’encouragement de l’évêque, qui lui remet une écharpe violette, signe du carême à vivre. Chaque catéchumène s’avance jusqu’au registre qu’il signe. Il inscrit son nom au livre de Vie, officialisant son désir de devenir chrétien.

A l’issue de la liturgie de la Parole et de ce temps d’appel, les catéchumènes rassemblés au pied du chœur sont invités à se retirer dans la salle du chapitre pour un temps de catéchèse mystagogique, tandis que l’assemblée poursuit la liturgie eucharistique. A Pâques, ils pourront vivre pleinement avec tous leurs frères et sœurs la messe, dans la joie de la lumière de Pâques.