Le Baptême, une plongée dans la mort, la résurrection et la vie avec Christ

Le baptême est donc le point de départ d’un cheminement spirituel qui tend tout entier à l’acquisition de la plénitude de vie dans le Christ. En d’autres termes, il est destiné à la totale profession de foi et intégration dans l’économie du salut inauguré par Jésus qui se donne en nourriture dans la communion eucharistique. (Cf. Jn 6, 51)
Par ce sacrement, nous nous engageons dans la voie de la sainteté, avec l’aide de Dieu et le soutien de l’Eglise, à être des hommes nouveaux dans notre mentalité, dans nos mœurs, dans notre style de vie et surtout dans notre charité fraternelle. Bref, dans un monde en perpétuelle mutation, nous devons être des ‘‘sentinelles’’ de la Parole indémodable ; c’est-à-dire, être toujours prêts à annoncer les merveilles de ‘‘Celui qui nous a appelés des ténèbres à son admirable lumière’’ (Cf. 1P 2, 9).

Il s’agit, comme dit Saint Paul, de se plonger dans la mort du Christ pour ressusciter avec lui et mener une vie nouvelle semblable à la sienne. (Cf. Rm   6, 3-5) Ce sacrement nous configure au Christ, car il nous purifie de tout péché, nous rend participant de sa nature divine et nous engage dans la dynamique de l’éternité de vie bienheureuse. Pour celui qui l’a reçu, la vie éternelle a déjà commencé et il y chemine dès maintenant, pas en solitaire mais avec ses frères et sœurs baptisés, en Eglise, Corps mystique du Christ.

« Christ est ressuscité, Alléluia ! Il est vivant à jamais ! »

Bon temps pascal à tous !

Abbé Dieudonné W. Talakaena