EAJ : Être avec Jésus

S’il n’y a qu’une chose que retiendront les enfants et les jeunes qui ont participé samedi dernier à l’école de Prière, ce sont ces 3 lettres. Être avec Jésus. Voilà la définition de la prière que l’abbé Pierre-Claver leur a partagée.

Une définition qui vaut tout autant pour nous. La prière fait souvent peur. Parce qu’on ne sait pas trop comment s’y prendre, ou alors elle devient confortable, car elle est teintée de certitudes et d’habitudes. Or la prière ce n’est pas d’abord une méthode, un devoir, un exercice, mais une ouverture à Dieu. Un moment pris dans notre quotidien pour être avec Lui.

Prier peut se faire de différentes manières. Avec la bible, avec un chapelet, avec son agenda, pour confier à Dieu ceux que nous allons rencontrer ou que nous avons rencontrés dans la journée. La prière peut se faire en silence, ou alors en chantant, par des hymnes de louange, par les psaumes récités avec l’Église, par des intentions adressées au Seigneur pour une ou plusieurs personnes…

On peut également prier avec la communauté, lors de l’Eucharistie. Chaque dimanche, ou chaque jour, une messe au moins est célébrée dans la communauté de paroisses. Et à côté de la messe, il y a les veillées de prières organisées les 3èmes jeudis du mois, ou d’autres groupes qui se retrouvent autour d’une spiritualité plus spécifique. On peut prier par l’intercession d’un saint (Saint Joseph, Sainte Rita, Saint Antoine, la Vierge Marie,…), en invoquant son ange gardien…

Vous le voyez, les moyens sont variés, mais, pour reprendre St Paul : « Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu ». La prière, c’est laisser l’Esprit-Saint venir nous parler, venir nous apaiser, Le laisser prendre place en nos coeurs pour nous rapprocher de Dieu. C’est être avec Dieu, être avec Jésus pour reprendre les mots simples que les enfants ont entendus.

Et si vous voulez en savoir encore plus, rendez-vous le 15 avril, pour l’école de prière des familles et des adultes… Réservez votre journée, je suis sûr que vous repartirez aussi heureux que les enfants… comblés de grâces…

Abbé Stéphane Jourdain, curé