Modérateur suprême

Dans les Instituts religieux de droit pontifical et selon les normes des constitutions, le Supérieur Général est considéré juridiquement comme modérateur suprême. Il a le pouvoir sur toutes les provinces, les maisons et les membres de l’Institut qu’il exerce selon le droit propre. Les autres supérieurs possèdent ce pouvoir dans les limites de leur charge.
Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z