Ouverture du jubilé des 600 ans de l’église de Morhange

Dimanche 19 septembre 2021, la paroisse de Morhange a célébré l’ouverture du jubilé des 600 ans de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, au cours d’une messe solennelle présidée par Mgr Jean-Pierre Vuillemin, administrateur apostolique du diocèse de Metz, et concélébrée par l’archiprêtre Grégoire Corneloup et d’anciens prêtres ayant servi à Morhange.

Après que tous soient passés sous la plaque d’indulgence restaurée et remise en place au-dessus de la porte d’entrée de l’église, la procession s’est mise en place : en premier, les porteurs de bannières des dix-sept églises des trois communautés de paroisses avec leur saint patron représentant les paroisses du secteur pastoral de Morhange, suivis des servants d’autel, de l’abbé Corneloup portant l’évangéliaire, des anciens prêtres et enfin de Mgr Vuillemin fermant le cortège.

Après l’installation dans le chœur, l’abbé Corneloup a souhaité la bienvenue à l’évêque, ainsi qu’aux anciens prêtres et curés présents : les abbés Charles Thiry, vicaire à Morhange de 1960 à 1965, Lucien Guerber, Antoine Weisse, Jean-Claude Lange, Jean-Claude Dreher, enfant du pays originaire de Racrange, et Jean-Marie Glanc, encore en service dans la paroisse.

Mgr Vuillemin a remercié l’abbé Corneloup pour son accueil, ainsi que tous les prêtres présents, qui ont servi dans ce lieu, de même que l’abbé Francis Klaser, retenu à Sarralbe pour la messe et qui a rejoint ses confrères plus tard. “Nous sommes des serviteurs pour être comme le Christ au service des autres“, a fait remarquer Mgr Vuillemin, en soulignant que tous ces prêtres avaient donné leur vie pour le service de l’Évangile et des autres.

À la demande de l’abbé Corneloup, l’évêque a expliqué le sens du mot “indulgence”, qui n’est plus à comprendre comme au Moyen Âge par une remise de peine qu’il était possible d’acheter pour avoir une place au paradis. Il a également rappelé que les papes Jean-Paul II et Benoit XVI avaient replacé cette remise de peine dans une “économie d’amour, car tout péché, même pardonné entraîne un devoir de réparation“.

En ce jour exceptionnel, l’abbé Corneloup, accompagné de deux enfants de chœur, est monté dans la chaire, table de la Parole, pour proclamer l’Évangile.

Dans son homélie, l’évêque a souligné la beauté des lieux, il s’est déclaré “impressionné” par cette pièce monumentale qu’est la chaire avec ses quatre évangélistes. Comme la Parole de Dieu, “c’est du lourd“, a-t-il déclaré, “notre vrai trésor est dans cette Parole car c’est sur cette Parole de Dieu que s’enracine le peuple que nous formons“.

Il a également mis l’accent sur la “solidité de l’église, elle-même, qui a résisté aux affres de la guerre et dont les édiles et les habitants peuvent être fiers.

Tous les prêtres se sont ensuite rassemblés avec leur pasteur autour de la “deuxième Table, celle de l’eucharistie” pour une célébration commune, rehaussée par les chants de la chorale en ce jour du jubilé de l’église dans laquelle ils ont servi ou servent encore.

À la fin de la messe, Mgr Vuillemin a officiellement remis les Orientations pastorales diocésaines, promulguées par Mgr Lagleize le 24 mai 2021, à l’équipe d’animation de l’archiprêtré. Il a invité chacun à prendre connaissance du texte, afin de renouveler la compréhension de sa mission au cours de cette année de réflexion.

Après la prise de parole du maire de la ville pour remercier tous ceux qui avaient contribué au bon déroulement de l’événement, l’abbé Corneloup a organisé la mise en place de tous les protagonistes devant le chœur pour immortaliser par l’image le grand événement des 600 ans de l’église.

Dehors sur le parvis de l’église, des fidèles avaient attendu Mgr Vuillemin pour une pose photo avec lui, tandis que les anciens prêtres échangeaient avec tous ceux qui les avaient reconnus et avec qui ils avaient partagé de vrais moments d’amitié.