Un chemin de croix revisité avec la JEC et la pastorale des migrants

À partir du livret du CCFD revisitant le Chemin de croix, les membres de la Jeunesse étudiante chrétienne (JEC) et des accueillis de la pastorale des migrants du diocèse de Metz ont préparé ce temps fort de la Semaine sainte en l’adaptant à toutes les nationalités et à différentes spiritualités.

Vendredi 15 avril 2022, Vendredi saint, après un accueil par le père Robert Scholtus à l’église Saint-Maximin, une vingtaine de personnes a marché le long des remparts de la ville de Metz, portant une croix venue de Madagascar.

Tout au long du chemin, parcouru avec le père Yannick Raulet, les arrêts des quatorze stations ont été marqués par le partage, dans les langues des participants (géorgien, portugais, serbe, anglais, tigirina, arménien, français), de textes issus de la Bible. Ces textes étaient ensuite mis en écho avec des extraits de l’encyclique Laudato Si’ du pape François, suivis par des chants de Taizé ou des différents pays représentés. Ona, des Philippines, a ainsi entoné a capella un chant à la gloire de Dieu. La résonance des extraits de Laudato Si’, qui nous mettent face à l’urgence climatique et sociale de notre monde, avec les textes de la Bible retraçant le Chemin de croix du Christ a permis de vivre ce moment dans une certaine universalité et actualité.

À l’arrivée à l’église Saint-Eucaire, chacun a exprimé sa joie d’avoir vécu ce temps ensemble.