Découverte-pèlerinage de la cathédrale de Metz avec le SDRM

Dimanche 24 octobre 2021, le Service diocésain des relations avec les musulmans (SDRM), la pastorale des migrants et le Chapitre cathédrale ont accueillis des pèlerins de confession musulmane pour leur faire découvrir l’église-mère du diocèse, la cathédrale Saint-Étienne de Metz. Un temps de découverte d’un des lieux les plus visités de la Moselle, mais aussi un lieu de prière pour la communauté catholique.

Malgré plusieurs reports liés aux confinements et aux problèmes de crise sanitaire, la visite jubilaire prévue par le SDRM a pu enfin se vivre ce dimanche 24 octobre. Même si cette visite jubilaire arrive après la période officielle du jubilé, l’occasion était intéressante pour faire connaître la cathédrale à d’autres croyants, ouverts à mieux connaître la cathédrale messine.

Outre l’accueil par l’abbé Jean Corso, délégué du diocèse pour les relations avec les musulmans, c’est l’administrateur apostolique, Mgr Jean-Pierre Vuillemin, qui est venu personnellement accueillir les pèlerins d’un jour. Après le mot d’accueil du chanoine Thiry, c’est Victor Benz qui a brossé un panorama historique de l’histoire chrétienne de la Moselle et de la construction de la cathédrale Saint-Etienne.

Dans un second temps, la soixantaine de participants a pu se répartir en petits groupes pour vivre une déambulation, accompagnée par un chanoine avec lequel ils ont pu visiter les lieux principaux de la cathédrale : la nef, les chapelles, le chœur, la crypte, le trésor et la présentation des vitraux.

La troisième phase fut un parcours musical avec six pièces chantées par un chœur féminin de la Maîtrise de la cathédrale de Metz, du chant grégorien à une composition contemporaine, en passant par la période baroque, le siècle romantique et le XXème siècle.

En clôture, les participants ont pu se recueillir en silence devant la statue de Notre-Dame de Bon-Secours, signer le livre d’or et poser pour une photo de groupe devant le grand portail.

Cette découverte de la cathédrale fut très appréciée par les participants, heureux de mieux connaître le site, la foi des chrétiens et même de partager la louange à Dieu à travers la musique. Une participante témoigne de sa joie : “J’ai été très émue de découvrir que les catholiques pouvaient avoir de tels artistes et pouvoir si bien rendre gloire à Dieu par les “chants” que les six chanteurs ont si bien interprétés. En plus j’ai compris que c’était en l’honneur de Marie, qui a aussi une grande place chez nous, les musulmans.”