Réponse au communiqué au sujet de l’immeuble de Caritas-Moselle rue Marchant du 16 juillet 2020

Suite à la demande de l’association Carrefour d’exercer un droit de réponse transmis par Maître Gobert, avocat, voici le message qu’elle souhaite porter à la connaissance du public:

Selon le communiqué du diocèse: ” (…) de nombreux jeunes en situation précaire sont hébergés dans un immeuble de cette même rue appartenant à Caritas-Moselle”

Affirmation erronée: les jeunes accueillis par Carrefour ne sont pas en “situation précaire”. Il s’agit de mineurs et de jeunes femmes scolarisés, d’apprentis, de lycéens, de d’étudiants, de salarié(e)s pris en charge par l’Etat ou le Département, bénéficiaires d’un accompagnement social dans la continuité de l’œuvre de l’orphelinat Saint-Joseph dont Carrefour a la charge comme la reconnu par écrit l’évêché.

Selon le communiqué: ” (…) l’association Carrefour (…) s’est maintenue dans cet immeuble sans droit ni titre depuis le 1er septembre 2010 (…) “; or aucun jugement n’a énoncé à ce jour qu’elle serait “occupante sans droit ni titre“; Carrefour assume les impôts fonciers depuis 2010 et peut juridiquement prétendre être titulaire d’un nouveau bail (art. 1738 du Code civil).