Aumetz : Fête de l’Assomption et de saint Roch

Echos des fêtes de l’Assomption dans la communauté Sainte-Barbe du Pays haut.

Par la prière des mystères lumineux dans l’église de Boulange qui bénéficie de fresques sur les trois autres mystères du chapelet de Nicolas Untersteller, des paroissiens ont ainsi bien débuté la célébration de l’Assomption. En effet, le 15 août au matin, ils ont participé à la messe solennelle où les photophores formant un M harmonieux et lumineux dans le chœur de l’église et les fleurs apportées la veille symbolisant leurs intentions personnelles portaient à la prière. Ambre communiait pour la première fois.

Puis l’après-midi, il y eu une célébration mariale à Angevillers et, enfin, la messe en plein-air à la chapelle Notre-Dame de Bure.

Les consignes sanitaires ne permettant pas de célébrer à la chapelle, que cela ne tienne, curé, conseil de fabrique et municipalité de Tressange-Bure ont uni leurs forces pour célébrer la messe en plein air sous les tilleuls de la cours de l’ancienne école primaire, après déclaration en préfecture et gendarmerie et dans le respect des gestes barrières.

Lors de cette messe, tous ont pu ainsi se recueillir auprès de la statue de saint Roch, invoqué depuis le début de la pandémie du coronavirus dans l’archiprêtré d’Aumetz.

Ces célébrations heureuses et festives ont pu avoir lieu grâce à l’investissement des fabriciens, des choristes, curés, laïques en mission ecclésiale, conseillers municipaux et surtout de paroissiens qui sont devenus pèlerins de Notre-Dame à l’exemple de saint Roch pour célébrer une joyeuse espérance.