Inauguration de l’orgue de Roupeldange

Dimanche 28 juillet 2019, 10h, début d’une messe pas tout à fait ordinaire en l’église Sainte-Barbe de Roupeldange. Une foule nombreuse venue de Roupeldange et des paroisses avoisinantes était là pour assister à la bénédiction par Mgr Jean-Christophe Lagleize de l’orgue nouvellement restauré.

Cet office un peu particulier animé par l’évêque de Metz ainsi que par les abbés Gérard Kaiser, archiprêtre de Boulay, et Lucien Guerber, s’est appuyé, dans un premier temps, exclusivement sur les chants de l’inter-chorale du secteur paroissial, l’orgue restant muet. Puis vint la prière de bénédiction prononcée par l’évêque. L’orgue s’est alors réveillé en répondant par des improvisations à une série d’invocations adressées par Mgr Lagleize, permettant ainsi de redécouvrir la richesse des jeux de l’orgue de Roupeldange. Cet orgue, ancien de plus d’un siècle, n’avait connu comme travaux importants qu’une rénovation effectuée par Frédéric Haerpfer de Boulay en 1933.

Depuis, des fuites importantes au niveau des sommiers entraînaient une baisse de pression générale, des dysfonctionnements apparaissant alors particulièrement en période de fortes chaleurs, rendant inutilisables un certain nombre de notes, de jeux entiers, voire même un des deux claviers. Le conseil de fabrique, sur la base d’un premier devis estimatif de l’ordre de 50 000€, a commencé dès 2012 à organiser trois manifestations annuelles (deux repas et un vide-grenier chaque 14 juillet) qui connaissent chacune un succès grandissant grâce à l’aide de nombreux bénévoles. De généreux donateurs contribuent également à la réalisation de ce projet qui passe en phase opérationnelle en 2016. Le conseil de fabrique réalise alors une consultation et retient la manufacture d’orgue « Voix Céleste » de Boulay, en collaboration avec le facteur d’orgue Gert Mayer de Heusweiler en Allemagne.

Les travaux ont démarré en juin 2018 pour une durée de six mois. Tous les tuyaux (plus de 750 au total) sont minutieusement démontés, repérés, nettoyés et réparés pour ceux qui sont abîmés. Toutes les parties composées de bois sont traitées contre les nuisibles. Les 262 soufflets-relais sont entièrement refaits de manière artisanale avec de la fine peau de chèvre. Les 590 poches pneumatiques, enfermées dans les deux sommiers sont regarnies. Le placage des touches en plastique blanc des deux claviers est remplacé par un matériel minéral d’une structure semblable à l’os, car le plastique existant était bruni et fissuré, rendant les claviers très inesthétiques. Le plein-jeu, constitué lors de la construction de quatre rangées de tuyaux, mais dont le rang grave avait été malheureusement rendu muet par le passé, est rétabli comme à l’origine. Après remontage de l’ensemble des soufflets et tuyaux, vint le temps de l’accord de chaque tuyau effectué systématiquement grâce à l’oreille du facteur d’orgue. La restauration s’est terminée fin novembre 2018.

À l’issue de la cérémonie de bénédiction, et pour prolonger ce moment de joie, le conseil de fabrique ainsi que la municipalité de Roupeldange convièrent l’ensemble des personnes présentes à un verre de l’amitié au foyer communal.