Berceau du fer : célébration du dimanche de la santé à St Joseph

Berceau du fer : célébration du dimanche de la santé à St Joseph

En ce dimanche de la santé, la communauté de paroisses Saint Jean XXIII du Berceau du Fer s’est rassemblée chacun en sa paroisse pour s’unir autour du même thème « Témoin de la Bonne Nouvelle ».

Croire en la Bonne Nouvelle d’un Dieu qui nous aime et qui nous sauve ne nous libère pas pour autant des épreuves de la vie. Ce n’est pas parce que la Bonne Nouvelle semble s’être tue au plus profond de nous qu’elle n’existe plus.

Soignants, membres du Service Santé handicap, bénévoles d’associations, aidants, membre de l’équipe de la Pastorale de la Santé sur notre archiprêtré, tous répondent à l’invitation d’êtres des témoins d’une Bonne Nouvelle à l’hôpital, en APHAD, en prison… .Nous n’assurons pas, un peu naïvement que tout ira bien dans le meilleur des mondes mais nous rappelons que l’humanité ne devient vraiment elle et belle qu’à la mesure d’une solidarité et d’une fraternité qui font qu’ensemble, nous partageons la vie, dans ses expressions les plus colorées et chatoyantes comme dans ces nuits les plus noires et tristes.

Dieu reste premier dans cette rencontre humaine « En fait, c’était nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé »

Sur le décor fait d’un filet préparé par l’équipe décoration, les enfants, les parents, les catéchistes de St Nicolas en Forêt, les paroissiens sont venus d’accrocher quelques poissons où est inscrits une Bonne Nouvelle à se partager :

« Le Royaume de Dieu appartient aux enfants et à ceux qui leur ressemblent »

« Le Seigneur guérit les cœurs brisés et soignent leurs blessures »

« Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps »

« Tu as du prix à mes yeux et je t’aime »

« Venez à moi, vous qui peinez sous le poids du fardeau »

« Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement »

Autant de Paroles qui font sens pour chacun et que nous avons méditées, priées et chantées ensemble au cours de cette messe présidée par Laurent Kambou, animée par la chorale Ste Cécile, les témoignages lus à la place de l’homélie, les prières universelles préparées en équipe liturgique …

Avant la bénédiction des malades, une prière a été confiée à chacun pour la transmettre à leur proche et accompagner les malades de leur famille.

« Ta parole est une source vivifiante, donne-moi, le désir de me laisser aimer, pour que ma vie témoigne d’une Bonne Nouvelle ! »

Visages que les enfants de la 1ière communion ont décrits à partir de photos préparées par l’équipe liturgique sur des panneaux et le décor : visage qui attire ou repousse, visage paisible ou marqué par la souffrance, visage souriant qui favorise la rencontre…

Visages qui ont été associés, dans le mot de bienvenue préparé par Léonilde et durant la célébration présidée par le Père Laurent Kambou, à toutes les prières : pour tous les malades, les soignants, les accompagnants.

Par la voix de Marie-Madeleine, une personne est venue témoigner de sa souffrance et des contraintes liées à son cancer, de cette maladie qui détruit son intérieur mais aussi son extérieur. « Il est très douloureux de voir l’inquiétude et parfois la peur dans les yeux de ceux qui m’entourent ». Croyant, c’est avec la force de la foi et le soutien des autres (famille, amis, milieu médical, communauté religieuse) qu’il peut supporter ce qu’il trouve parfois insupportable. Pourtant, cet ami discret est lui-même un soutien pour les autres malades rencontrés lors des séances de chimio ou lors des hospitalisations. « Et comme cela se crée une chaine d’amitié dans la maladie ».

A l’offertoire, au rythme du chant animé par Martine et Philippe, et de l’organiste Olivier, les servants d’autel venus de toute la communauté, ont offert en procession un panier rempli des intentions de prières écrites par l’assemblée pour leurs malades, leurs résidents en EHPAD, leurs aidants…

A l’issue de cette célébration chaleureuse, le Père Kambou a béni tous les professionnels de la santé, les bénévoles du SEM (Service Évangélique des Malades) et tous les malades présents : « Et tous ensemble, enfants et adultes, nous nous sommes tournés dans une dernière prière vers celui qui nous rassemble aujourd’hui pour lui confier tout simplement nos vies : « Nous sommes là, Dieu notre Père, pour te louer, Toi qui nous a donné Jésus, visage de Ton amour et de Ta tendresse »