Les lois de bioéthique : l’enjeu d’un dialogue

Entrer en bioéthique, c’est pénétrer dans un monde nouveau. Non parce qu’elle serait une série d’avancées technologiques devenues soudainement prodigieuses, mais en raison du pouvoir inédit que nous avons acquis. Il s’agit d’un changement radical qui touche la vie de l’homme en sa singularité et dans sa relation sociale“, écrivait Mgr d’Ornellas (1).

Les lois de bioéthique, votées en deuxième lecture à l’Assemblée nationale dans la nuit du 31 juillet au 1er août en présence d’un petit nombre de députés, et débattues dès le mois de février au Sénat, touchent à la conception même que nous nous faisons de l’humain risquant de devenir de plus en plus fabriqué et choisi, plutôt que désiré et accueilli dans sa différence et sa singularité.

L’Église catholique, attentive aux évolutions scientifiques comme aux demandes sociétales, a toujours entretenu une volonté de dialogue avec la société civile sur ces questions. Les évêques de France l’exprimaient à plusieurs reprises, dont en 2018 en prévision de la révision des lois de bioéthique : “Les défis éthiques actuels nous invitent tous de façon instante à cette forme de considération et de contemplation qui s’affinent aussi dans le dialogue. Nous plaidons donc à nouveau pour le dialogue grâce auquel chacun s’engage à servir une vérité qui le dépasse comme elle dépasse chacun des interlocuteurs(2).

Tandis que le temps presse et que les choix engageant l’avenir de notre société semblent de plus en plus décidés, il devient urgent de former davantage les consciences sur ce que le vote des lois de bioéthique impliquera dans la perception de notre commune humanité. Des formations sur ces sujets sensibles ont déjà eu lieu ou auront encore lieu au sein de notre diocèse. Divers articles peuvent toujours être proposés à la lecture en vue d’un approfondissement personnel. Des rencontres avec des élus ou membres d’associations à travers des temps de partage peuvent également être envisagées, là où c’est possible. L’Espace chrétien d’éthique de la santé (ECES) se tient à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

L’ECES se fait aussi le relais pour vous informer d’une proposition présentée par Mgr Pierre d’Ornellas et le groupe bioéthique intitulée Que nos yeux s’ouvrent, l’articulant autour d’un temps de prière et de jeûne durant quatre vendredi (15 janvier, 22 janvier, 29 janvier, 5 février). Si vous le souhaitez, vous pouvez en informer vos communautés, les familles ou groupes que vous côtoyez.

Espace chrétien d’éthique de la santé
7 janvier 2021

Télécharger la proposition Que nos yeux s’ouvrent


(1) Mgr Pierre d’Ornellas, Bioéthique. Quelle société voulons-nous pour aujourd’hui et demain ?, Paris, Balland, 2019, p. 11
(2) Les évêques de France, La dignité de la procréation. PMA – Révision de la loi bioéthique, Paris/Bayard/Cerf, Mame, 2018, p. 108