Confinement : Mgr Lagleize s’exprime sur RCF Jerico Moselle

À l’occasion de la Toussaint, Mgr Lagleize était invité sur RCF Jerico Moselle. Il a ainsi pu s’exprimer sur cette période particulière que nous traversons, marquée par la crise sanitaire, le confinement et les attentats de ces dernières semaines.

Mgr Lagleize nous invite, dans un premier temps, à “vivre ce deuxième confinement en prenant des leçons du premier” et a relire sa lettre pastorale, publiée le 13 mai dernier, qui reste toujours d’actualité, surtout concernant deux points :

  • l’encouragement, dans les paroisses, à maintenir le lien” notamment grâce aux réseaux sociaux qui s’avèrent être “des outils précieux
  • le service des frères” car “nous communions aussi au Christ, pas simplement dans la communion eucharistique mais dans la communion avec nos frères et sœurs

Dans un second temps, Mgr Lagleize s’est exprimé sur le contexte particulier dans lequel nous vivons ce deuxième confinement : “nous vivons ce deuxième confinement dans une période particulièrement troublée avec l’attentat de Nice, qui a visé des chrétiens, et d’autres attentats. C’est une période d’insécurité liée à la Covid-19 et liée aussi à cette espèce de peur d’attentat, de tuerie, de barbarie, dans notre pays mais aussi au niveau international”.

C’est ce contexte qui l’a amené, dans son homélie pour la messe de la Toussaint, à insister sur le mystère de la passion et de la Croix en citant la devise des Chartreux : “la terre tourne, la Croix demeure“. Devise qui était également celle inscrite dans le blason de Mgr Schmitt. L’évêque de Metz a ainsi rappelé que : “avec ceux qui pleurent, avec ceux qui sont persécutés, avec ceux dont la vie est dure en ce moment, ceux qui perdent leur emploi, qui perdent des logements, tout ceux qui ont peur que ça leur arrive, il y a ce mystère de la Croix”. Il nous appelle ainsi “à nous soutenir par la prière, par la fraternité, comme l’a rappelé le pape François dans sa dernière encyclique”.

Bien que les célébrations seront à nouveau suspendues, Mgr Lagleize a tenue à préciser que “les églises restent ouvertes et l’on peut y venir pour la prière personnelle. La vie de prière personnelle, familiale, c’est aussi le moment de retrouver l’importance de la prière. C’est aussi un signe que la peur ne peut pas nous submerger “. L’occasion pour lui de remercier “les autorités préfectorales et l’État, d’avoir assuré la protection des lieux de culte par la police nationale et municipale et par l’armée. Le souci de nos gouvernants est de permettre aux croyants de venir avec le maximum de sécurité”.

Plus concrètement, Mgr Lagleize a ensuite donné quelques pistes pour vivre ce nouveau : “dans notre diocèse, RCF Jerico Moselle retransmettra la messe tous les jours de la semaine depuis la chapelle du grand séminaire, avec les séminaristes, à 11h30. Dans le diocèse, dans certains lieux, les curés assuraient la prière des complies. J’encourage plus l’office de l’Église, c’est-à-dire, les laudes, les vêpres, les complies, des temps de méditation, que la célébration systématique de la messe paroissiale. Nous avons quand même la chance pour le dimanche d’avoir France 2 et KTO qui assure une vraie présence à la fois pour la prière personnelle et en même temps de formation chrétienne. Sachons retrouver la prière personnelle, le service des frères et des sœurs qui peut se traduire par un coup de fil, un courrier, les courses… Nos églises restent ouvertes, faisons les vivre. C’est aussi une manière de montrer la présence des croyants au cœur de nos cités, de nos villages“.

Lettre pastorale de Mgr Lagleize aux fidèles de la Moselle du 13 mai 2020