Conférence « Et si les religions écoutaient les femmes… »

Ce dimanche 1er mars 2020, dans le cadre des festivités autour des 800 ans de la cathédrale de Metz, s’est tenu, à l’Hotel de ville, un troisième rendez-vous du cycle de conférences Les religions en dialogue : un atout pour la construction humaine. Pauline Bebe, rabbin de la Communauté juive libérale d’Ile de France était l’invitée de cet événement, centré sur le thème Et si les religions écoutaient les femmes…

La conférence a débuté par une présentation du thème par l’abbé Robert Scholtus, qui s’est chargé de souligner les liens que pouvaient avoir les trois religions monothéistes concernant le rôle des femmes. Il a ensuite présenté l’invitée, évoquant le parcours de celle qui fut la première femme en France a avoir été ordonnée rabbin.

Pauline Bebe a commencé son intervention en exposant son appartenance au courant juif libéral et a expliqué la raison qui l’a poussée à choisir ce thème « un peu subversif et provocateur » d’après ses mots. Elle est entrée ensuite dans le vif du sujet par une analyse du récit de la Genèse, à travers trois textes expliquant la création de l’homme et de la femme, en y recueillant les interprétations égalitaires en terme de rapport homme/femme.

Par la suite, la rabbin a exposé des textes égalitaires prélevés au travers de commentaires de textes bibliques ou de traditions patriarcales par des grands penseurs du Moyen Âge. Elle a notamment cité Rachi de Troyes.

Enfin, l’invitée est revenue lors d’une troisième partie sur les récits de la Genèse en s’intéressant au fruit de la connaissance, les rapports à la sexualité et le rôle de la femme dans le pêché originel.

Comme convenu, l’exposé a été suivi d’un temps de questions-réponses où les spectateurs ont pu demander plus de précisions sur certains points, ou la questionner sur des thèmes annexes telle que la question des quotas homme/femme dans la société.

Pour conclure, l’abbé Robert Scholtus a remercié les participants et les a invités à la prochaine conférence qui aura lieu le 5 avril 2020, autour du thème L’avenir d’une Europe orpheline de son passé chrétien.

 

L’intégralité de la conférence enregistrée par les services de la Mairie :