« L’Église mosellane face à l’oppression nazie » au Kinépolis de Saint Julien les Metz

Samedi 16 novembre 2019, le Kinépolis de Saint-Julien-lès-Metz projetait en public le film documentaire L’Église mosellane face à l’oppression nazie, en présence des réalisatrices Nadège Kieffer et Christine Martin. Pour cette troisième projection, nombreux sont les spectateurs qui se sont déplacés et qui sont restés au débat animé par François Niederlender et Florence Bach, membres du groupe œcuménique organisateur de la soirée.

Des réactions sous l’angle de l’émotion

A l’issue de la séance, les spectateurs ont pu exprimer leurs avis sur le film ou poser des questions aux réalisatrices. Leur première réaction fut la gratitude pour ce travail de mémoire, qui a provoqué en beaucoup de spectateurs une vive émotion, notamment grâce à la force des témoignages qui constituent la base du film. Puis les langues se sont peu à peu déliées pour approfondir les éléments apportés au fil de ce documentaire et pour d’autres raconter leur propre histoire, un moment particulièrement touchant et répondant au but principal de ce projet : aider nos proches à parler de leur expérience et comprendre leur passé. Les personnes présentes ne sont pas restées insensibles à l’émotion vécue au travers du documentaire, mais aussi au temps de partage qui a suivi la projection.

Un projet issu d’une volonté d’inciter le dialogue

Avant d’arriver à cette projection publique, il aura fallu pas moins de 5 mois de travail intensif, une soixantaine d’heures d’entretiens avec 21 témoins, sans évoquer les recherches historiques et le choix de photographies inédites et locales ! Ce film aurait été bien différent sans la précieuse contribution de Philippe Wilmouth et de son musée ASCOMEMO. L’objectif de ce long-métrage est de rétablir l’honneur des Mosellans, de leur rendre hommage, et de montrer une histoire souvent enterrée après la guerre pour ne pas réveiller de nouveaux conflits. Mais il est pourtant essentiel de continuer à en parler, de questionner les personnes qui ont traversé cette période pleine de bouleversements, car sans racines, il n’y a pas d’avenir. Sans savoir d’où l’on vient, les erreurs peuvent se répéter.

 

Et après ?

D’ores et déjà, de nouvelles projections sont programmées :

  • au centre pastoral de Bitche le vendredi 22 novembre 2019 à 20h
  • à la salle de l’Amphi à Hagondange le vendredi 24 janvier 2020 à 20h

Une date est également à confirmer du côté de Saint-Jean-de-Bassel et Sarrebourg pour le début d’année 2020.

Le documentaire est disponible la chaine Youtube et la Web TV du diocèse de Metz en plusieurs épisodes. Il existe également la possibilité de le voir en sa version intégrale en DVD et Blu-Ray, à commander au service de communication du diocèse de Metz (03 87 74 09 10) au prix de 10€ et 12€ (+4€ frais de port).