Pélé jeunes : Prier en assemblée universelle

Pour la troisième journée du pèlerinage des jeunes, les mosellans ont partagé la prière de la grande assemblée, mis leurs pas dans ceux de tous les pèlerins du monde et découvert qu’être pauvre permet de faire une place à Dieu pour qu’il vienne nous enrichir.

Troisième journée de pèlerinage. C’est un mercredi…. Et à Lourdes, le mercredi, tous les pèlerins sont invités à célébrer ensemble la messe internationale, qui a lieu dans la vaste basilique souterraine Saint-Pie X. Aujourd’hui, c’est Monseigneur Jérôme Beau, le nouvel archevêque de Bourges qui préside la célébration où de nombreux pèlerinages sont présents. Dans son homélie, l’évêque a développé l’idée qu’il  » faut dire oui à ce désir du Royaume de Dieu, qui est le Christ lui-même. Comme Bernadette, pauvre matériellement mais riche de l’amour familial et de sa vie de prière, a su prendre le chemin ouvert par Marie, nous sommes invités à ouvrir, à élargir nos coeurs pour s’enrichir de l’amour que veulent nous donner les personnes malades ici à Lourdes ».

Dans l’après-midi, après le temps fil rouge, les collégiens ont expérimenté deux signes forts du sanctuaire de Lourdes : la prière du chapelet à la grotte, sous la présidence de Mgr Ulrich et de Mgr Vuillemin et le passage aux piscines, où certains iront se baigner en signe de conversion et de prière. Ils auront deux catéchèse : l’une de l’abbé Eric Schneider sur le sens des piscines et l’autre de Mgr Jean-Pierre Vuillemin sur le sens du chapelet.

De leur côté, les lycéens ont pu participer à trois ateliers: une expérience de prière dans la forme pratiquée à la communauté de Taizé, un atelier ludique autour des fondamentaux de la messe et un atelier autour de diverses formes de prières des saints.

En soirée, les lycéens ont une veillée témoignage proposée par le Service diocésain des vocations, tandis que les plus jeunes se retrouvent dans l’hémicycle des évêques pour une séance de cinéma, avec un film retraçant la vie de Mère Térésa de Calcutta.