Reyersviller : Clap de fin pour « 1858 »

Samedi 24 mars, les acteurs se sont donnés une ultime fois dans cette mise en scène relatant l’histoire de Bernadette Soubirous, ses visions, ses conversations avec la belle dame et tous les ennuis qui s’en suivirent pour elle avec les autorités civiles et religieuses qui peinaient à croire..

Et, nous voilà 160 ans plus tard. Bernadette n’avait demandé qu’une petite chapelle, Lourdes est devenu un haut lieu de pèlerinage marial. Pour l’équipe de mise en scène, le clap de fin a été donné, mais à Lourdes tout continue. Environ un millier de spectateurs sur les 3 séances ont applaudi chaleureusement cette équipe autour de Patrice et de Sandrine Fath. Les acteurs, techniciens, logisticiens, couturières, sont originaire de Erching, Sturzelbronn, Etting, Siersthal, Kalhausen, Bining, Bliesbruck, Reyersviller…Ils ont consacré 3 à 4 heures de répétitions tous les week-ends de septembre à mars. L’équipe remercie aussi les scouts, le service d’ordre extérieur et le secouriste ainsi les représentations ont pu se dérouler dans de bonnes conditions, merci aussi à l’abbé Éric qui les a bien épaulés.
Il a fallu des heures et des heures pour monter la tribune, construire la grotte, installer la sonorisation et voilà pour le Vendredi saint et le dimanche de Pâques, l’église de Reyersviller aura retrouvé son aspect antérieur.