13 stagiaires en session d’approfondissement du BAFA

Bafa3Durant toute la semaine, 13 animateurs stagiaires participent au second stage de formation dans le cadre du BAFA (Brevet d’aptitude à la fonction d’animateur) organisé par l’AFOCAL et l’association Frat’57 à la Maison diocésaine. Une session d’approfondissement placé sous le signe des journées à thèmes et des grands jeux.

Durant six jours,13 stagiaires dont 7 séminaristes (représentant différents continents) sont accompagnés par 3 formateurs. La session d’approfondissement prend la suite logique du stage de formation générale et d’un temps d’expérience appelé stage pratique que chacun a dû vivre dans les derniers mois. Aussi, la relecture et le partage de ces différentes expériences de camps, de séjours, de colos sert de matière première à beaucoup d’échanges dans la session. Comme le dit Emilie Hilt :  » Ce qui est intéressant, c’est de partager entre nous ce que nous avons vécu avec des jeunes ou des enfants. On a tous envie de les aider à grandir, mais ce n’est pas toujours simple de trouver la manière adéquate d’animer. La diversité des participants permet un vrai brassage de nos engagements et de nos expériences« .

Les journées ne sont pas uniquement des temps d’échanges… elles sont bien animés. A côté des temps d’apport aux allures un peu scolaire, il y a des temps d’animation proprement dit. Ce mardi, le grand jeu du jour concernait l’univers des dieux de la Grèce antique. Et les stagiaires ont vraiment joué le jeu ! « Nous essayons de parsemer les journées avec de petits jeux, afin d’enrichir le réservoir d’idées de nos animateurs » explique encore Céline Claude. En fin de semaine, une soirée cabaret où chaque animateur devra présenter quelque chose est au programme.

Bafa1

Tout au long de la semaine, les stagiaires aborderont différentes questions : l’organisation de la journée, la question de l’autorité et l’usage des sanctions, la responsabilité des animateurs et la gestion des conflits.  « Tout au long du stage, seul ou en binôme, les stagiaires élaborent un projet d’animation qu’ils présenteront en fin de session à tous » rapporte l’une des formatrices. C’est un exercice essentiel, car pour réussir un séjour, il faut s’appuyer sur un bon projet d’animation.

Bafa2

Cette session rassemble 3 jeunes, 3 animatrices et 7 séminaristes. C’est un début dans la volonté de permettre une plus grande formation professionnelle à celles et ceux qui assument des responsabilités dans l’animation des groupes de jeunes au sein du diocèse. Un second stage BAFA approfondissement sera proposé à la fin du mois d’août pour ceux et celles qui n’étaient pas disponibles. Et cette dynamique de formation va se poursuivre avec un nouveau cycle de formation générale.