Profession de Sœur Eveline : disciple et témoin de l’amour du Christ

DSC_0142Le 6 août 2016, en la fête de la Transfiguration, dans la chapelle des sœurs Servantes du Coeur de Jésus à Scy-Chazelles, Sœur Eveline Nkouamegni de nationalité camerounaise a prononcé ses vœux perpétuels en présence Monseigneur Lagleize, des sœurs de la Congrégation et de nombreux amis.

Ce jour de fête, l’est par la fête liturgique de la Transfiguration du Seigneur. Avec la profession perpétuelle de Sœur Emeline, la fête est encore plus grande pour notre diocèse, pour la congrégation des Servantes du Cœur de Jésus, pour tous leurs ami(e)s et pour le monde.

Etre témoin, avec d’autres, de l’amour du Christ

A cours de son homélie, Monseigneur Lagleize a rappelé que « faire profession, c’est se situer comme témoin […] et s’engager à faire partie de ce peuple de témoins ». A partir de l’évangile de la transfiguration, où Pierre, Jacques et Jean sont invités à gravir la montagne et contempler Jésus transfiguré, l’évêque de Metz, faisant le lien avec la première mission des Servantes du Cœur de Jésus qui est l’adoration, les a « invitées à prendre du temps pour la contemplation et l’adoration, à entendre la voix du Père – jusqu’au plus profond de votre vie communautaire – vous révéler l’amour du Fils ».

Un témoignage pour le monde

Cet engagement à la suite du Christ, et en réponse à son appel, est un témoignage pour le monde : « vous faites profession, souligne Monseigneur Lagleize, à un moment où le monde a besoin d’entendre que Dieu ne sème pas la mort, mais que, par son Fils Jésus, Il nous révèle l’amour de son cœur ».

Pour autant, la vie religieuse ne se limite pas à la prière. En vivant en communauté, les sœurs sont invitées à « donner le témoignage de la fraternité. En vous engageant, a encore stipulé Monseigneur Lagleize à Sœur Eveline, dans les Servantes du Cœur de Jésus, vous prenez cette congrégation pour une famille et vous vous appelez sœurs. Personne ne s’imagine que c’est le paradis tous les jours, de même que dans nos familles ! Une famille, une communauté, il faut la bâtir ! […] Aujourd’hui, une religieuse, une consacrée a pour mission d’être signe prophétique, un signe tangible que la fraternité est possible, que la fraternité, nourrie par le don de l’Esprit, peut faire grandir, peut permettre l’accueil et l’hospitalité ».

Un engagement définitif

Après avoir invoqué les saints par le chant de la litanie des saints, Sœur Eveline Nkouamegni s’est engagée pour toujours. Elle a été accueillie dans la congrégation par Sœur Marie-Marthe, supérieure générale. Des registres, notifiant cet engagement, ont ensuite été signés par la jeune professe, par Sœur Marie-Marthe et par Monseigneur Lagleize.

Les Servantes du Cœur de Jésus ont été fondée en Alsace en 1867 par Oliva Uhlrich (Mère Marie du Coeur de Jésus). Elles ont pour première mission l’adoration du Saint-Sacrement exposé chaque jour dans leur chapelle : mission de louange, d’action de grâce et d’intercession au nom de l’Eglise et des hommes.
Leurs activités apostoliques se concrétisent de diverses manières : formation humaine et chrétienne des enfants, des jeunes, des adultes ; soin et accompagnement des malades et personnes âgées ; activités paroissiales ; accueil pour des temps de prière et de réflexion.

Profession perpétuelle Soeur Eveline, Servante du Coeur de Jésus