Prier au quotidien

Lecture biblique

Évangile : « Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits » (Mt 18, 1-5.10.12-14)

Acclamation : (cf. Mt 11, 29ab) Alléluia. Alléluia. Prenez sur vous mon joug, devenez…

Homélies

Homélie du 23e dimanche du temps ordinaire

« Dites aux gens qui s’affolent : « Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. » » En ce début d’année pastorale, ce verset est vraiment le bienvenu. Nous vivons dans une société anxiogène. Tous les jours les médias nous parlent de terrorisme, de guerre, de famines, de pandémie. Le monde semble devenir de plus en plus dangereux et la peur gagne nos esprits et nos cœurs. Nous avons peur de tout et de tous. Les autres sont perçus comme une menace. L’avenir semble incertain et le monde devient pour ainsi dire, invivable. Mais aujourd’hui, la parole de Dieu qui nous est adressée veut nous rassurer « Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. » » Évidemment Dieu ne prend pas sa revanche sur l’homme. En réalité Dieu prend sa revanche contre le mal qui nous entoure et dont souvent nous sommes les premiers responsables. Cette revanche de Dieu c’est celle de l’amour inconditionnel et sans limite. Dieu nous aime d’un amour total et totalement gratuit. Sa revanche c’est donc de nous ouvrir l’esprit et le cœur en nous ouvrant les yeux et les oreilles. C’est ce que nous promet le prophète Isaïe : « Alors se dessilleront les yeux des aveugles, et s’ouvriront les oreilles des sourds. »
Et c’est aussi et surtout ce que fait Jésus dans l’Évangile : « Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, (…) les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Ses oreilles s’ouvrirent. » Ce sourd-muet symbolise tout homme fermé à la Parole de Dieu, c’est-à-dire à la Parole de vie. C’est pourquoi, cette guérison que Jésus offre n’est pas d’abord une guérison physique. C’est une guérison de tout l’homme qui a perdu le lien avec son Dieu et ses frères. En redonnant une oreille pour entendre la Parole divine et une bouche pour proclamer sa louange, Jésus rend à cet homme la capacité de s’ouvrir à Dieu et aux autres. Dans son dialogue avec l’homme, Jésus dit « Ephata ». Jésus ne dit pas « Que s’ouvre tes oreilles », mais « Sois ouvert, tout entier ». Cela signifie qu’à partir de cet « ephata », le pécheur pardonné est encouragé à changer sa vie en corrigeant certaines attitudes contraires à l’enseignement de Jésus. Cet homme est par conséquent invité à réorienter sa vie. Cet appel à la conversion que le sourd-muet reçoit à travers cette guérison, nous aussi nous y sommes appelés.
Ce regard nouveau auquel nous sommes invités, c’est le regard même de Jésus dont nous parle Saint Jacques dans sa lettre. Il nous invite à vivre nos relations selon l’esprit de Jésus, c’est-à-dire sans faire de distinction entre les gens. Bien souvent, nous classons les personnes en fonction de leur âge, de leur richesse, de leur rang social. Ce comportement est incompatible avec l’Évangile de Jésus Christ. Dieu ne fait pas de distinction et il nous invite à voir en tout homme, un frère.
Alors chers frères et sœurs, en ce début d’année pastorale laissons-nous toucher par le regard de Jésus. Laissons-nous toucher par l’amour de Jésus. Ainsi, fort de notre foi en Dieu, nous pourrons avoir à notre tour un regard positif sur le monde, bienveillant pour la création, et bienveillant pour les hommes et les femmes qui croiseront notre route.

 

Père Tristan


Textes spirituels