Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Jeudi 23 septembre

Méditation de l’évangile du jour: « Jean, je l’ai fait décapiter. Mais qui est cet homme dont j’entends dire de telles choses ? » (Lc 9, 7-9)

Lorsque Hérode entend parler de Jésus, il est perplexe. Sa conscience, chargée du crime qu’il avait commis en faisant décapiter Jean, lui rappelle au plus profond de lui-même la vérité de l’homme et sur l’homme proclamée par ce dernier. La conscience, quoiqu’on cherche à l’endormir, parle toujours. On ne peut pas enfouir la vérité, elle finit par ressurgir. Chez Hérode on voit simplement une conscience mal à l’aise ; il se repent si peu de son crime que, peu après, il devient l’ami de son ennemi Pilate, lorsqu’il veut mettre à mort Jésus.

Quoi qu’il en soit, laissons parler notre conscience, écoutons ce qu’elle peut avoir à nous dire, et, si elle nous dit quelque chose, confessons-le à Dieu, au lieu de chercher à étouffer sa voix ou à nous excuser ; ce sera le seul moyen de la décharger et de retrouver le repos et le bonheur perdus par notre faute. Prenons la main que Dieu nous tend et redécouvrons la beauté du sacrement de la réconciliation.

Abbé Athanase BELEI