Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Mercredi 8 septembre : fête de la nativité de Marie

Commentaire de l’épitre de St Paul aux Romains (Fête de la nativité de Marie) : « Ceux que, d’avance, Dieu connaissait, il les a aussi destinés d’avance » (Rm 8, 28,30)

Comme cette Epitre de St Paul aux Romains est douce à nos oreilles ! St Paul y déploie toute la miséricorde et l’amour de Dieu à l’égard de l’homme.

Si nous sommes faits pour aimer Dieu, c’est l’amour de Dieu qui précède celui des hommes. Mais parce que Dieu est amour et que toute chose a été créée par amour, cet amour de Dieu pour l’homme se fait appel à aimer en retour. Son amour appelle nécessairement le nôtre, car, créés à son image, mais meurtris par le péché, nous sommes « destinés d’avance à être configurés à l’image de son Fils ».

Qui n’a jamais fait l’expérience de l’attente d’un retour en déclarant son amour ? Mais Dieu ne demande pas que nous l’aimions en retour par simple courtoisie ou reconnaissance, ou dans un esprit un peu marchant face à Celui qui seul pour nous sauver : c’est un acte vital, car Dieu nous destine à entrer dans sa gloire, et nous ne saurions participer à son Royaume sans entrer dans cette relation sans condition. Alors pourquoi tarder à répondre à cet appel du Seigneur ?

Laissons-le résonner en nous, se diffuser dans notre cœur et dans notre intelligence, et sentir comme cela est bon de se savoir aimé sans condition. Puis, à notre tour, sans tarder, à l’image du bien-aimé du Cantiques des cantiques qui accoure vers sa toute belle, accourons vers le Seigneur dès à présent, et aimons-le à tout prix.

Alors, unis à Dieu dans son amour, nous pourrons aimer nos frères à notre tour.

Héloïse Parent