31 décembre 2017 – Dimanche de la Sainte Famille

« La vie est un long fleuve tranquille » !?

Nous serions tentés de penser que la famille de Jésus est sainte parce qu’elle ne ressemble à aucune autre famille terrestre.

Marie est enceinte du Saint Esprit, Joseph n’est que le « père nourricier » et Jésus le « saint de Dieu ».

Et pourtant !

Joseph est un papa et Marie une maman.

Jésus, est leur enfant.

Il leur a sans doute posé bien des questions et parfois bien des problèmes.

Rappelez-vous : « «Pourquoi me cherchiez-vous? Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père ? – Qui est ma mère, qui sont mes frères ? » Charmant ce garçon : la sainteté n’exempte pas de la nécessaire rupture du cordon ombilical.

Lourde tâche que d’aider un enfant à devenir lui-même, au-delà de ses caprices et de ses illusions.

L’histoire de « la sainte famille de Jésus Marie et Joseph », c’est aussi cela : une histoire mouvementée, mais une histoire de famille tout de même.

Il est vrai que Jésus n’aura de cesse d’appeler les siens à dépasser la vision « toute naturelle » des choses, à toujours voir plus loin.

Mais il le pourra parce qu’auprès de Joseph, Il aura d’abord découvert les mots qui lui permettent de dire en des paroles d’hommes l’amour éternel de Dieu : « Abba, Papa ».

Parce qu’auprès de Marie, Il aura d’abord découvert et appris à faire la volonté de Dieu : « Que tout m’advienne selon ta parole ». C’est également cela une famille.

P. Philippe BOISSÉ