Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Le Chapitre cathédral

logo-chapitre

Le Chapitre cathédral est un collège de prêtres. Ces prêtres sont appelés « chanoines ». La vie du chapitre est régie par des statuts validés par l’évêque diocésain.

Pour rappel, la cathédrale est l’église de l’évêque qui y a son siège appelé « la cathèdre ». Au nom de l’évêque de Metz, qui est l’affectataire de ce lieu de culte en droit concordataire, les chanoines assurent l’accueil des visiteurs, des fidèles et des pèlerins, la prière des offices, le suivi des évènements patriotiques et culturels et, d’une manière générale, la gestion de la cathédrale en lien avec les services de l’État.

La mission première

La mission première du Chapitre est d’assurer, en l’église cathédrale, la permanence de la prière liturgique au nom du diocèse et pour lui. Il assiste l’évêque diocésain au cours des célébrations solennelles de l’année liturgique et des grands rassemblements diocésains. Il célèbre chaque jour l’office du matin, la messe capitulaire et l’heure de tierce. Il assure quotidiennement la célébration du sacrement de la réconciliation.

Les membres

Placé sous le patronage de l’apôtre saint Paul, le Chapitre peut comprendre jusqu’à huit prêtres incardinés dans le diocèse de Metz. Ils sont choisis et nommés par l’évêque diocésain, après consultation du Chapitre. Leur nomination est soumise à l’autorisation du préfet. Ils sont dénommés chanoines titulaires.

Lorsqu’ils sont admis à la retraite, les chanoines titulaires deviennent chanoines d’honneur.

Des chanoines honoraires pourront être nommés par l’évêque diocésain afin d’unir un certain nombre de prêtres à la célébration de la liturgie des Heures (les offices de la prière de l’Église) assurée par le Chapitre.

L’habit de chœur des chanoines, qu’ils soient titulaires, d’honneur ou honoraires, est le suivant : soutane noire, surplis, camail et croix du Chapitre. En certaines occasions, les chanoines pourront porter la croix du Chapitre sur l’aube.

Les fonctions et les charges

Les fonctions et charges sont réparties par des élections au sein du Chapitre. Elles sont conférées pour une durée de six ans, renouvelable. Un chanoine peut cumuler plusieurs fonctions. L’élection à une fonction ou charge au sein du Chapitre doit être confirmée par l’évêque diocésain.

Il représente le Chapitre auprès de l’évêque diocésain et lui rend compte de sa mission. Il représente également le Chapitre auprès des autorités publiques.

Il veille à l’application des statuts du Chapitre. Il veille également à l’unité au sein du Chapitre en ayant, notamment, le souci de la vie fraternelle.

Il fixe l’ordre du jour des réunions du Chapitre et anime celles qui ne sont pas présidées par l’évêque diocésain ou un de ses délégués. En cas de majorité impossible à réaliser au cours d’un vote, il dispose d’une voix supplémentaire.

Il est membre de droit du Conseil presbytéral, conformément aux statuts de cette institution.

Il organise et coordonne les missions pastorales confiées à l’ensemble du Chapitre, en veillant tout particulièrement à promouvoir les activités missionnaires définies par l’évêque diocésain.

Il prend part aux réunions et aux engagements communs de l’archiprêtré de Metz-cathédrale.

Il est chargé des affaires matérielles, cultuelles et culturelles au sein de la cathédrale. À ce titre, il assure le lien avec les différentes instances, publiques et privées, préposées à la conservation, à l’entretien et à la sécurité de la cathédrale, ainsi qu’avec les représentants de la Culture.

Il est responsable de l’ensemble du personnel qui intervient au sein de la cathédrale (agents rémunérés et bénévoles), de l’agenda de l’ensemble des activités cultuelles et culturelles prévues dans la cathédrale, des clefs des bâtiments, ainsi que de l’organisation générale interne.

Il assure l’ordonnancement des célébrations lorsqu’elles ne sont pas dirigées par le cérémoniaire pontifical ou toute autre personne désignée par l’évêque diocésain.

De par ses fonctions, le chanoine-coûtre est vice-doyen. Il supplée le doyen empêché ou agit par délégation du doyen.

Il gère les biens matériels du Chapitre selon les règles administratives et comptables en vigueur dans le diocèse. Il rend compte de sa gestion au Chapitre.

Il présente annuellement les comptes à l’évêque diocésain ou à son délégué.

Il rédige le compte rendu de toutes les réunions du Chapitre.

Il constitue et veille à la conservation des archives du Chapitre durant le temps de sa fonction. Il veille à ce qu’aucun document ne puisse sortir de la cathédrale sans l’accord du Chapitre, fut-ce pour un temps limité.

Nommé par l’évêque diocésain, il possède la faculté ordinaire pour l’ensemble du diocèse, qu’il ne peut pas déléguer à d’autres, d’absoudre au for sacramentel des censures latae sententiae non déclarées et non réservées au siège apostolique (c. 508 CIC).

Le Chapitre peut confier d’autres charges aux chanoines. Il pourra notamment désigner un chanoine chargé de la musique, plus particulièrement responsable du chœur de chant et des organistes. Avec ses collaborateurs choisis en accord avec l’évêque diocésain et le Chapitre, et en lien avec les instances diocésaines chargées de la musique, ce chanoine coordonne l’activité musicale et liturgique au sein de la cathédrale.

En cas de vacance du siège épiscopal de Metz (c. 416 CIC), à moins que le Saint-Siège désigne un administrateur apostolique, il revient au Chapitre cathédral, conformément au Concordat de 1802, de tenir le rôle dévolu par le droit canonique au Collège des consulteurs et d’élire l’administrateur diocésain qui portera, de ce fait, le titre de vicaire capitulaire (cf. c. 419 et suivants CIC).

Origine et histoire

Le Chapitre de l’église-cathédrale de Metz a été institué par saint Chrodegang, 37e évêque de Metz (742-766). Supprimé le 24 août 1790, comme tous les chapitres cathédraux, par un décret de l’Assemblée constituante, il fut rétabli le 1er juillet 1802 par Mgr Pierre-François Bienaimé, 93e évêque de Metz (1802-1806), les pouvoirs lui ayant été concédés par le cardinal-légat Caprara par décret du 9 avril 1802.

La cathédrale n’a été église paroissiale, église paroissiale et épiscopale, que de 1791 à 1802.

En 1913, durant l’épiscopat de Mgr Willibrord Benzler, 98e évêque de Metz (1901-1919), des statuts nouveaux sont promulgués.

En 1994, Mgr Pierre Raffin, 102e évêque de Metz (1987-2013), modifie les statuts en y intégrant la nouvelle législation canonique (canons 503 à 510 CIC) promulguée en 1983 par le pape saint Jean-Paul II.

En 2021, Mgr Jean-Christophe Lagleize, 103e évêque de Metz (2013-2021), modifie les statuts en reprécisant les différentes fonctions assumées par les chanoines.

Le sceau du Chapitre reproduit le blason traditionnel « De gueule au dextrochère de carnation vêtu d’azur mouvant d’un nuage d’argent, tenant une épée haute d’argent garni d’or, accosté de deux cailloux d’or ».

Logo orange

ŒUVRE DE LA
CATHÉDRALE

logo-maitrise

MAÎTRISE DE LA
CATHÉDRALE

orgue trif

ORGUES DE LA
CATHÉDRALE

office-tourisme-metz-2

OFFICE DE TOURISME
DE METZ

Archi-Metz-centre

ARCHIPRÊTRÉ
DE METZ-CENTRE

logo-tourisme-et-loisirs-2017-300x293

PASTORALE DU
TOURISME ET DES LOISIRS