« La Paroisse était presque parfaite » : Un livre plein de souffle

La Paroisse était presque parfaite, éditions Quasar, 173 pages, 13 €.

Voilà le cadeau idéal pour toutes les personnes qui vont à la messe. Les lecteurs qui auraient parcouru le roman de Jean Mercier, « Mr le curé fait sa crise », s’y retrouveront sans problème. Les autres découvriront avec délectation ce petit ouvrage qui relate la vie d’une paroisse, avec son jeune curé qui a envie de renouveler les choses, le cercle proche de paroissiens convaincu de cette nécessité mais encore trop englué dans le quotidien… Il y a aussi un jeune journaliste, forcément critique vis-à-vis de l’Eglise, qui enquête pour trouver un scandale.

Outre le rebondissement final, dont la ficelle ressemble à une corde tant elle est grosse, ce roman a le mérite de décrire avec beaucoup de clairvoyance la situation ecclésiale de nombre de nos communautés. De pointer aussi nos petits travers. Je dis « nos », car le prêtre n’est pas épargné… Et j’avoue avoir facilement mis un visage sur chaque membre de la paroisse St Hugues… Attention, ne criez pas au scandale, l’ouvrage est vraiment bienveillant, et ça fait du bien !

Le livre se dévore en une heure et demie… Et il peut aider les personnes qu’il met en scène, et dans lesquelles on se projette facilement, à réfléchir…  voire à changer… Le Souffle qui l’anime pourrait-il être contagieux ?

Stéphane Jourdain

Pour compléter cet article, ce qu’en dit une « paroissienne » !