Revue de Presse : Pédophilie dans l’Église

Sur le front des affaires de pédophilie, chaque semaine apporte son lot de révélations et de mea culpa. Hier, ce sont les évêques de France qui ont publié un message au peuple de Dieu qui est en France. A la suite du pape François et de sa lettre à tous les fidèles du 20 août dernier, qu’on peut lire sur le site du Vatican entre autres, le conseil permanent des évêques de France a voulu lui aussi traiter cette abomination au cours de sa session de rentrée en publiant ce message. Ils y écrivent entre autres : « Nous appelons chaque baptisé, quelle que soit sa responsabilité dans l’Eglise, à s’engager (et ils citent le pape François) « dans la transformation ecclésiale et sociale dont nous avons tant besoin ». C’est par l’engagement et la vigilance de chacun que nous parviendrons à vaincre cette calamité des abus dans l’Eglise ». Pointant l’importance de l’écoute des victimes, et la juste place qui doit leur être accordée, ils reviennent sur le cléricalisme dénoncé par le pape en écrivant : « La crise que traverse l’Eglise catholique aujourd’hui, le profond désarroi dans lequel sont plongés beaucoup de fidèles et de clercs sont une invitation à travailler à la juste place de chacun. A la suite de l’appel du Pape maintes fois exprimé, nous invitons à travailler cette question de l’autorité partout où elle se pose dans l’Eglise. C’est ensemble – dans un souci de communion véritable – qu’il nous faut veiller à ce que tous exercent pleinement leur responsabilité. »

L’abbé Christophe Delaigue, sur son blog, publiait il y a six jours un texte pour réfléchir à ce que le pape appelle le cléricalisme, et il donne quelques pistes pour éviter de tomber dans cette dérive, qu’il s’agisse de prêtres ou de laïcs qui s’accaparent parfois eux aussi un pouvoir. A lire, vraiment, allez-y, sur son blog www.christophedelaigue.fr !

Le pape lui aussi est revenu sur ces scandales hier, lors de l’audience. François a invité, ou on pourrait aussi dire convoqué, les président des conférences épiscopales du monde entier à Rome du 21 au 24 février prochain, pour un sommet sur les abus sexuels. L’article de la Croix cite le cardinal Sean O’Malley, le responsable de la Commission pontificale pour la protection des mineurs, qui déclarait à Vaticanews : « Si l’Église se révèle incapable de répondre de tout son cœur à cette question et d’en faire une priorité, toutes nos autres activités d’évangélisation, d’œuvre de charité et d’éducation, en seront touchées ». A noter qu’à part ce journal, on ne trouve quasi aucune mention de ce texte dans les publications des quotidiens. L’édition d’aujourd’hui du quotidien revient largement sur ce dossier, mais n’évoque pas la dernière info en date dans son édition papier. On apprenait en effet hier soir qu’en Allemagne, 1670 clercs avaient abusés de 3677 enfants entre 1946 et 2014. La comptabilité de l’horreur n’a pas de limites…

Un mot pour pointer le billet de blog de René Poujol qui adresse une lettre ouverte au Conseil Permanent des évêques. S’il salue le message de l’Institution, il regrette que cet appel n’ait pas résonné plus tôt, et qu’on ait pas eu un mot pour ceux qui invitaient à cette conversion il y a 10 ans déjà… Avec une phrase terrible, qui, je l’espère sera fausse. Je vous la livre : « votre texte est encore pétri de cette prose ecclésiastique qui ne nous parle plus. Parce qu’elle est faite d’une contrition à laquelle vous semblez vous résoudre, faute d’avoir pu y échapper ».

Un tout dernier mot pour finir, et pour citer une petite phrase lue sur le compte Facebook d’un prêtre de Aveyron, qui partage ses homélies sur internet, Jean Compazieu : « les prêtres sont comme les avions : seuls ceux qui tombent font l’actualité… mais il y en a tellement qui volent »

Un peu plus léger, on passe au foot… avec une interview d’Olivier Giroud dans les pages du Parisien, et qui est accessible en ligne. L’attaquant des bleux, qui a enfin marqué ce week-end, revient sur le Mondial, et déclare : « Avant chaque match, j’en demandais un peu plus au Seigneur » !

Ceux qui en demandent plus, ce sont aussi les responsables du diocèse de Nancy, qui veulent vendre une église à Longwy. Le Figaro présente l’église St Jules et les raisons qui poussent le diocèse à s’en séparer, pour 190.000 €. Si l’idée de vous faire un loft dans le pays-haut vous tente…

Un mot aussi pour vous inviter à prier avec la Création. Dominique Lang, le natif de Sarreguemines, religieux assomptionniste qui travaille à Bayard Presse, publie sur son blog, Eglises et Ecologies, le schéma d’une veillée de prière autour de ce thème, dans l’esprit de Taizé. Un bon plan pour animer une soirée…

Et pour finir une redécouverte, celle d’un site et d’une rencontre, les Semaines Sociales de France. Côté site, la question à 1000 € : « Quel christianisme social aujourd’hui ? » Il s’agit du thème du dossier du mois des Semaines sociales de France, avec des articles pour « Se former et s’informer sur la pensée sociale chrétienne », un lien vers le blog de Dominique Greiner qui donne vie à l’enseignement social de l’Eglise, avec des analyses d’actualité et des pistes de réflexion pour une société plus humaine, et un lien vers les podcasts de Pierre-Yves Stucki sur RCF Jerico Moselle !

Un travail préparatoire à la session des 2, 3 et 4 novembre prochain à Créteil et qui a pour thème « Chrétiens et engagés, rencontres du christianisme social ». Une session où cette vénérable institution des SSF s’interroge sur son avenir et son utilité avec de nouveaux axes pour son projet associatif et son renouveau, qui sont en coursd’élaboration pour être présentés lors de la prochaine rencontre… On y reviendra en novembre…