Évêques émérites – Dans l’Église d’aujourd’hui, quel rôle pour les retraités de l’épiscopat ?

couv éveques éméritesA 75 ans, tout évêque est appelé à donner sa démission et devient évêque émérite. Il garde le titre, mais n’a plus la charge d’un diocèse. Comme pour tout retraité, se pose alors la question de sa place et de son rôle dans l’Église et dans la société. Où se retirer ? Comment répondre aux sollicitations sans faire d’ombre aux évêques en charge ? Quelle place dans la Conférence épiscopale ? Répondant à l’appel de Mgr Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg, et du père Bernard Xibaut, chancelier de l’archevêché de Strasbourg, vingt-neuf évêques émérites offrent leurs témoignages. Parmi eux, Mgr Pierre Raffin, évêque émérite de Metz confie : « L’évêque qui entre en retraite ne saurait être tout d’un coup coupé de l’Église particulière à laquelle il continue d’appartenir, même s’il n’a plus la responsabilité de la conduire. Il garde notamment la responsabilité de la prière (…) Tout ce qui se passe à Metz m’intéresse au premier chef, même si je m’abstiens scrupuleusement de donner mon opinion. La vie du presbyterium mosellan me touche tout particulièrement. »

De la diversité des expériences découle une réflexion canonique et pastorale, théologique et spirituelle sur les évolutions souhaitables de l’éméritat. Un livre de témoignage précieux, qui peut aussi éclairer des laïcs au seuil d’entrer dans le temps de la retraite.

Évêques émérites – Dans l’Église d’aujourd’hui, quel rôle pour les retraités de l’épiscopat ? de Mgr Joseph Doré et Bernard Xibaut –  Éditions La Nuée Bleue – Mars 2017 – 316 pages, 22 €.

Marc Taillebois