La communauté Sainte-Hélène du Hérapel en fête

Du 5 au 11 novembre, la communauté de paroisses Sainte-Hélène du Hérapel propose de nombreuses animations riches et variées : concerts, conférence, temps de prière, action de solidarité, activités pour les enfants… Ce jeudi à Béning-lès-Saint-Avold, une conférence-débat, sur le thème « Baptisés : acteurs de la société », était au programme.

Comme l’explique l’abbé Gérard Zawadzki, le curé de la communauté de paroisses, cette semaine de festivités permet « de mettre en valeur le potentiel de notre Église locale et de faire connaître aux chrétiens toutes nos richesses ». Ainsi, chaque jour de cette semaine, un événement est proposé dans une paroisse de la communauté Sainte-Hélène du Hérapel. Toutes les tranches d’âge étant concernées par ce programme mis en place par l’Équipe d’animation pastorale.

Lundi, l’église de Rosbruck accueillait Jean-Claude Gianadda pour un concert qui a été une véritable réussite puisqu’il ne restait plus une seule place libre dans l’église.

Mardi, la chorale d’enfants Les P’tites Notes, qui regroupe une quarantaine de jeunes de 6 à 14 ans originaires de la communauté de paroisses, s’est produit à l’église de Morsbach. Les jeunes ont interprété avec talent des chants de variété et des chants d’église.

Mercredi, en lien avec les écoles primaires de la communauté de paroisses et les différentes catéchistes, l’église de la cité Belle-Roche à Cocheren exposait 130 dessins d’enfants sur le thème de la crèche de Noël. Ce concours de dessin a ainsi permis de faire participer de nombreux enfants à cette semaine de fête.

Baptisés : acteurs de notre société

Jeudi, à l’initiative de l’équipe locale du MCR (Mouvement chrétien des retraités), une conférence-débat s’est tenue à la salle de la mairie de Béning-lès-Saint-Avold. Elle portait sur le thème « Baptisés : acteurs de notre société » et était animée par Mgr Bernard Clément, ancien vicaire général, délégué diocésain à la pastorale des migrants. Ce temps de partage a permis aux membres du MCR de poursuivre la réflexion qu’ils ont entamée à Lourdes lors des Journées du monde de la retraite  en juin dernier (« Quels défis pour ce monde ? »).

Au cours de son intervention, Mgr Clément a repris les propos du pape François et a invité les personnes présentes à « aller dehors, aller vers… ». En effet, il est important que les gens se sentent concernés et pas seulement instruits. C’est pourquoi, l’intervenant  a tenu à dire que des initiatives comme Sainte-Hélène en fête sont essentielles, car elles permettent de prendre du temps avec son pasteur pour s’asseoir mais aussi pour agir ; elles sont en quelque sorte « un GPS spirituel ».

Dans une société actuelle chahutée, où Dieu est marginalisé et où les repères changent très vite, les mouvements catholiques comme le MCR ont un rôle à jouer, pour participer à une évolution positive. Nous devons rendre l’Évangile de Dieu en paroles et en actes. Et faire vivre la parole de Dieu au quotidien. Pour cela, nous devons avoir « un style de vie, une manière d’habiter le monde » propre aux chrétiens. En mettant par exemple en valeur ce qui est beau, ce qui fait sens. L’important étant d’être créatif, toujours en éveil, dans une dynamique de disciples-missionnaires. Comme l’a expliqué Mgr Clément, « la foi du baptisé se distingue par ces petits gestes du quotidien qui ébranlent les certitudes ».

Notre communauté de croyants doit être solidaire. La messe doit être un rendez-vous d’amitié avec le Christ, qui doit permette de créer des liens et d’aller vers les autres. Prier au quotidien ne suffit pas, il faut également agir et avoir un comportement en cohérence avec cet esprit de fraternité. Comme disait saint Paul : « Ce n’est plus moi qui vit, mais c’est le Christ qui est en moi. »

Nous, peuple de Dieu, devons donner envie aux autres d’être chrétien. Et cela malgré la « petitesse » actuelle de l’Église. « Il faut montrer, gratuitement, que ce que nous vivons est un don de Dieu », a précisé Mgr Clément. Pour cela, nous avons besoin de chrétiens convaincus qui témoignent, dans une situation de crise, une confiance. En remettant en route dans la société des valeurs soutenues par l’Église, nous susciterons dans nos communautés « un esprit de sourciers » et des acteurs qui permettront à la cellule paroissiale de s’agrandir.

Dans cette mission, le prêtre doit avoir un esprit de passeur. Il doit faire équipe avec l’EAP, les bénévoles et doit être capable de rassembler la communauté pour l’envoyer en mission. Pour cela, il doit être enthousiaste et heureux. Enfin, l’écoute est essentielle au sein de la communauté, notamment pour repérer les personnes en souffrance.

L’intervention de Mgr Bernard Clément s’est poursuivie par des échanges avec la cinquantaine de participants.

Les festivités continuent jusqu’à dimanche

Sainte-Hélène en fête se poursuit jusqu’à dimanche. Ce vendredi, une soirée de chants et de prières avec Marie sera animée par la communauté locale des gens du voyage, à partir de 18h à l’église Notre-Dame des Houillières à Belle-Roche. Samedi, toujours à la cité Belle-Roche, un ramassage de denrées alimentaires sera effectué, dès 16h, au profit du Secours Catholique. Il sera suivi, à 18h, par une messe animée par le Secours Catholique. Enfin, dimanche 11 novembre, la semaine se terminera avec une messe des familles animée par les jeunes de la communauté de paroisses, à 10h à l’église de Folkling.