Oecuménisme : Du fleuve au delta, une nouvelle fécondité

Le 10 novembre 2018, la commission oecuménique mixte de Moselle a proposé sa journée annuelle de formation à Peltre. Le thème de cette année fut : » Du fleuve au delta, fertilité de l’oecuménisme contemporain » avec l’intervention de la pasteure réformée anglaise, Jane Stranz, membre du groupe des Dombes et ancienne responsable des relations oecuméniques de la Fédération protestante de France.

Ne pas considérer l’élan oecuménique comme un succès du passé, et se lamenter d’une certaine baisse d’engouement aujourd’hui, tel fut le parti-pris de cette journée, dont les organisateurs ont voulu au contraire faire un point de discernement pour voir ce qui positivement se vit dans la situation actuelle.

Grâce à l’intervention de Jane Stranz explicitant le chemin oecuménique par la métaphore du fleuve qui débouche aujourd’hui sur un delta, zone spécifique à la fois de sédimentation, de fertilité mais aussi de danger, et par un travail en petits groupes, les participants ont pu mesurer le chemin parcouru et voir qu’aujourd’hui, au delà de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, l’oecuménisme se vit de manière quotidienne dans les multiples rencontres qui jalonnent nos vies. L’intervenante a souligné trois domaines d’action : l’écologie où les chrétiens s’engagent ensemble, notamment à travers la démarche du label Eglise verte, l’éthique où la parole chrétienne apporte sa contribution à la vie de la société et l’ecclésiologie où les Eglises doivent être attentives les unes aux autres, notamment dans la question des ministères.