CAEPR : Cycle de conférences de novembre sur le transhumanisme

Durant le mois de novembre, le CAEPR (département théologie de l’Université de Lorraine) et la Faculté de théologie protestante organisent un cycle de conférences les mardis soirs à l’église Sainte Thérèse de Metz autour de la question du transhumanisme. Fabien Faul a donné la première conférence introductive.

Le transhumanisme est un sujet à la mode, qui inquiète certains, en fait sourire d’autres. Pourtant, il y a derrière ce courant de pensée des enjeux économiques, sociaux, humains et éthiques considérables.

Le cycle de conférence proposé s’est ouvert par un tour d’horizon proposé par l’abbé Fabien Faul, maître de conférences au département de Théologie de l’Université de Lorraine. Il a choisi de faire une présentation des différentes disciplines et des auteurs principaux qui nourrissent ce courant transhumaniste. Ainsi cette pensée traverse de nombreux domaines de recherche : la cybernétique et l’informatique, les nanotechnologies, la génétique et les sciences cognitives, la philosophie, les mathématiques, l’astrophysique et la cryonisation.

Dans un second temps, l’intervenant a proposé des textes fondateurs qui donnent les principes et les perspectives du transhumanisme, avant dans une troisième partie d’interroger cette pensée à travers des questions éthiques comme le sens du bien-être, la place de la vie en société face à une conception hyper-individualiste et techniciste, la reconnaissance du sujet et l’inégalité devant les coûts pour accéder à ses nouvelles possibilités.

Les prochaines conférences permettront de poursuivre la réflexion autour du rêve d’immortalité (avec Pierre Moulin mardi 13 novembre), à partir de la pensée d’Henri Bergson (avec Anthony Feneuil le mardi 20 novembre) et avec la question « le transhumanisme est-il un humanisme ? » (avec Martin Steffens le mardi 27 novembre).

Les rencontres sont proposées de 19h45 à 21h dans la salle Sainte-Thérèse, dans les sous-sols de l’église du même nom, place Philippe de Vigneulles à Metz.