Formation des animateurs de pastorale des jeunes à Reyersviller

« Je suis venu pour vous aimer, vous servir, vous guider. » Cette phrase de Monseigneur Lagleize lors de sa nomination comme évêque de Moselle, résume bien notre journée de formation, vécue ce samedi 13 octobre 2018.

Les animateurs de pastorale des jeunes se sont retrouvés à Reyersviller pour une journée de formation sur le thème : « Accompagner les jeunes, les aider à grandir dans la foi » avec Béatrice Lefèvre, responsable nationale de l’aumônerie de l’enseignement public. A l’initiative du Service Diocésain pour l’Evangélisation des Jeunes, ses interventions et des temps en petits groupes ont permis aux animateurs de partager sur leurs expériences en archiprêtrés. Ils ont également pu découvrir différentes ressources du service diocésain via le site, ainsi que l’association Frat’57 qui organise BAFA et camp d’été. Le Service Diocésain de Catéchèse (SDCCER) était également présent pour évoquer le catéchuménat des adolescents.

Dans son intervention du matin, après un partage sur la vision des jeunes par les animateurs et leurs difficultés parfois dans leurs groupes, Béatrice a rappelé ce que sont les jeunes, quels sont leurs attentes, leurs besoins aujourd’hui : « nous devons être à jour, nous tenir informés et comprendre ce qui se passe ». Dans une société déchristianisée, les jeunes manquent de repères. Ils vivent en réseaux, et en réseau. C’est à nous de nous adapter à ces nouvelles technologies pour développer une culture adéquate qui leur parlent : « nous devons rejoindre les jeunes dans leur culture. On va attendre longtemps si on attend qu’ils parlent notre langue. » Les enjeux sont pluriels : la formation permanente, la communication et la pédagogie. Plusieurs groupes ont évoqué le besoin de confiance, tant des jeunes envers l’animateur que de l’animateur envers les jeunes. Malgré le manque d’engagement stable, les adolescents sont prêts à s’engager sur des projets à court terme, comme le pèlerinage des lycéens à Lourdes en avril.

Après l’Eucharistie et un déjeuner convivial, nous avons vécu les temps d’atelier évoqué plus haut, afin de faire découvrir ou redécouvrir les différentes ressources du Service Diocésain. L’intervention de l’après-midi traitait sur l’accompagnement des jeunes. « Les jeunes veulent être accueillis comme ils sont. » Béatrice Lefèvre a mis l’accent sur l’animateur mais aussi et surtout l’éducateur. Aimer les jeunes, d’accord, mais à condition d’adopter une juste distance qui leur permet de grandir dans la foi et qui montre qu’on veut leur bien. Ce n’est pas parce qu’on les recadre parfois qu’on ne les apprécie pas. Nous ne sommes pas là pour aimer les jeunes mais pour les aider à grandir, pour vivre en fraternité dans le groupe. Elle a aussi évoqué la pastorale vocationnelle : « Reçois ce que tu es et ensemble on va avancer pour cheminer, ce vers quoi tu es appelé. » Les jeunes ont besoin d’être acteurs, ont besoin de confiance. Conseil pour les animateurs : « écoutez votre cœur plutôt que le programme, adoptez un regard bienveillant et ne portez pas de jugement. Témoignez, aidez-les à grandir. »

Jean-Christophe Meyer, vicaire général, a conclu la journée en évoquant la réforme pastorale, ainsi que le groupe de réflexion sur l’initiation chrétienne. Céline Claude, directrice du SDEJ, a mis en avant le soutien que le service diocésain peut apporter et a remercié les animateurs, et particulièrement les prêtres présents.