Ordination 2018 : tous appelés à être témoins

Dimanche 24 juin, lors de l’ordination diaconale d’Emmanuel Ecker à la cathédrale Saint-Étienne de Metz, ce ne sont pas les prêtres qui sont montés dans le haut du chœur de l’édifice pour l’imposition des mains, mais les archiprêtres du diocèse, accompagnés d’un laïc, pour recevoir le nouveau projet pour une conversion pastorale et missionnaire de l’Église en Moselle.

La messe d’ordination de cette année était particulière pour le diocèse de Metz. C’était en effet la première fois depuis de très nombreuses années qu’aucun prêtre n’a été ordonné. Néanmoins, Emmanuel Ecker, séminariste messin en formation à Rome, est devenu diacre en vue du presbytérat par l’imposition des mains de Mgr Lagleize.

 

Une dimension missionnaire

En la fête de la nativité de saint Jean Baptiste, l’évêque de Metz a choisi, au cours de l’homélie, d’insister sur la dimension missionnaire du ministère, et plus largement de toute vie chrétienne : si « tous les disciples du Christ sont appelés à être témoins », expliquait Mgr Lagleize, il revient au clergé « la redoutable charge d’assurer, de stimuler, d’encourager, de rectifier, de nourrir le peuple de Dieu pour que le témoignage rendu au Christ pour la gloire du Père et insufflé par l’Esprit Saint soit audible et crédible ».

Le nouveau diacre, au vu de son ordination, participe d’ailleurs à cette mission. En effet, la prière d’ordination souligne, lors de la remise de l’évangéliaire, l’importance à donner à ce service de la Parole : « Reçois l’Évangile du Christ, que tu as la mission d’annoncer. Sois attentif à croire à la Parole que tu liras, à enseigner ce que tu as cru, à vivre ce que tu auras enseigné. »

Un message à exprimer de manière renouvelée

Cette mission impose à tous les chrétiens de s’adapter au monde tel qu’il est, pour y proclamer la Bonne Nouvelle. Un message qu’Emmanuel Ecker a bien compris, lui qui écrivait dans le livret remis aux participants à la célébration d’ordination que « l’Église existe pour évangéliser, elle n’a pas d’autre raison d’être ». Avant de citer saint Paul : « En effet, annoncer l’Évangile ce n’est pas pour moi un motif de fierté, c’est une nécessité qui s’impose à moi. Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile » (1 Co 9,16). Et ce message, pour reprendre les mots du nouveau diacre, « nécessite parfois de s’adapter aux différents contextes caractérisant les méandres de l’histoire humaine, et à changer les formes de l’annonce, sans rien pour autant sacrifier au fond ». À lire ces lignes, nul doute ne peut subsister sur la pertinence et l’importance pour Emmanuel de poursuivre sa formation. C’est la raison pour laquelle, bien que nommé au service de la Communauté de paroisses Saint-Nabor de Saint-Avold, il prolongera ses études à Rome, en résidant au Séminaire français.

Une mission à vivre en Église

À l’issue de la célébration d’ordination, l’abbé Didier Schweitzer, chancelier du diocèse, a donné lecture du décret de Mgr Lageize promulguant le nouveau projet pastoral. Si le titre, Une Église de disciples-missionnaires, est assez général, le sous-titre (Projet pour une conversion pastorale et missionnaire de l’Église en Moselle) précise la visée. Pour cela, Mgr Lagleize, après avoir entendu et travaillé avec ses différents conseils, propose plusieurs axes de travail (1).

Mais surtout, l’évêque de Metz a insisté sur la dimension ecclésiale de cette annonce : « La mission et l’audace missionnaire ne sont pas des actes isolés, mais toujours avec d’autres et la médiation de l’Église. Jean Baptiste n’était pas seul, Jésus n’était pas seul.  Évêques, prêtres, diacres, nous sommes d’abord fidèles du Christ avec tous les fidèles du Christ. » Au cours de l’homélie, l’évêque a également cité le sens du nom d’Emmanuel, « Dieu avec nous », pour confirmer au nouveau diacre sa mission : « Que Dieu soit avec toi Emmanuel, et porte la lumière du Christ dans l’ensemble de ton ministère. Ne t’inquiète pas, il ne nous abandonne jamais. »

Pour signifier cette mission qui « se vit à plusieurs » (2), ce sont donc des laïcs et les archiprêtres des 34 nouveaux archiprêtrés (3) qui sont montés jusqu’à la cathèdre pour recevoir des mains de l’évêque des exemplaires de ce projet pastoral, afin de le diffuser dans tout le diocèse. Une manière concrète, pour eux, de vivre ce service, en communion aussi avec Emmanuel Ecker, diacre, et donc serviteur…

Stéphane Jourdain

(1) cf. Église de Metz de Juin 2018, p. 19-21.

(2) cf. Projet pastoral Une Église de disciples-missionnaires, p. 7.

(3) Promulgués avec le projet pastoral.

Retrouvez la vidéo de la messe d’ordination et de la promulgation du projet diocésain :