Journée de formation des animateurs de pastorale des jeunes

Samedi 9 octobre dernier, une quarantaine d’animateurs de pastorale des jeunes se sont retrouvé à Boulay pour la journée annuelle de rentrée et de formation. Animateurs bénévoles, prêtres et ALP ont vécu une journée sur le thème des réseaux sociaux. C’est le Père Stéphane Jourdain, curé de Montigny-Lès-Metz et membre du service communication du diocèse qui nous a présenté le thème le matin.


Le Père Stéphane a commencé son intervention en nous présentant en sondage sur les différents réseaux utilisés dans le monde et, en particulier, les jeunes. Il a noté en particulier la mobilité que permettent les réseaux sociaux, la facilité de communiquer à travers le monde. Le rapport à l’espace a été modifié puisqu’on peut être à plusieurs endroits à la fois. C’est aussi le cas du temps puisque nous sommes maintenant habitués à avoir tout, tout de suite. Les réseaux sont à la fois personnels et mondiaux, en témoignent les données personnelles contenues dans notre empreinte numérique. Le Père Stéphane nous fait remarquer qu’il y a souvent eux types de profil sur les réseaux sociaux : celui de l’observateur et celui du narcissique. Il s’agit de veiller à trouver un équilibre entre passer son temps à observer ce que font les autres ou passer son temps à s’observer via ses propres réseaux et trop se dévoiler. Il faut faire le bon choix de nos sources d’informations. Il faut également veiller à gérer les relations via les réseaux qui sont plus faciles à gérer car empreintes de moins d’émotions et d’engagement personnel que ne le sont les vrais relations humaines.

Nous avons terminé notre matinée en la confiant au Seigneur dans l’Eucharistie. Le Père Emmanuel ECKER présidait ‘Eucharistie, concélébré par le Père Stéphane KAMM, le Père Raphael CHAIGNE et le Père Sébastien WENK. Le Père Emmanuel a insisté dans son homélie sur la Parole de Dieu que nous devons mettre en pratique, afin qu’elle nous mette en route à la suite du Christ. Il rappelle également les mots du Père Stéphane le matin, sur nos jeunes en quête de cette authenticité et nous redit que pour être d’authentiques animateurs, nous devons être ces chrétiens authentiques qui mettent en œuvre la Parole de Dieu.

L’après-midi, nous avons pris part à deux ateliers, sur es thèmes différents de la matinée : le premier à propos des servants d’autel et le deuxième concernant la communication au sein d’une équipe. Dans le premier atelier, le nouveau responsable, M. Matthieu SCHWARTZ, a présenté le Service Diocésain des Servants d’Autel (SDSAM), avec le Père Gérard KAISER, curé de Boulay et prêtre accompagnateur de ce service. Ils nous ont parlé des différentes actions du Service, les membres de l’équipe, les pèlerinages, etc… Matthieu a également insisté sur les formations proposées par le Service aux paroisses ou communautés qui le souhaitent, qui peuvent faire appel au Service selon leurs besoins.

Le second atelier était animé par Céline CLAUDE, responsable du Service pour l’Evangélisation des Jeunes, sur le thème de la communication dans une équipe, c’est-à-dire de mieux s’écouter et communiquer pour améliorer le travail au sein de nos groupes et nos communautés. Céline a mis l’accent dans son atelier sur l’importance de la transmission du message à transmettre. Une bonne communication étant l’art d’échanger des messages avec le moins de brouillage possible, comment soigner à la fois le contenu et la manière de le transmettre. En lien avec les différents ateliers du Congrès Mission vécu la semaine précédente, comment faire en sorte de passer le message de l’Evangile sans qu’une mauvaise communication endommager le trésor de foi que nous avons à transmettre. Dans les différents points abordés, il y a par exemple, le fait de s’adapter à son interlocuteur, sentir que l’autre est disponible et faire preuve d’écoute, ce qui constitue un danger dans nos mails et sms puisqu’ils sont dénués d’émotions, de gestes et de ponctuation. Comme pour le silence, qui est aussi une communication, ils laissent place à une interprétation de la part de l’interlocuteur. Ainsi, il faut s’attacher à choisir le bon moment, le bon lieu et la disponibilité de son interlocuteur pour une bonne transmission de notre message !

Pour clôturer notre journée, nous avons fait un point agenda pour redonner les dates et informations de l’année du SDEJ et du SDV (Service des Vocations), en particulier sur les pèlerinages de Paray-le-Monial et Taizé pendant les vacances de la Toussaint, et pou se projeter jusqu’à Lourdes en avril prochain. Nous avons pris rendez-vous pour cette journée traditionnelle l’année prochaine à Sarrebourg, le samedi 8 octobre 2022.

Aurélie DURAND