Messe de rentrée des jeunes adultes du diocèse

 Jeudi 7 octobre 2021, les jeunes adultes se sont retrouvés autour de Monseigneur Jean-Pierre Vuillemin, notre administrateur apostolique, pour la traditionnelle messe de rentrée des jeunes adultes. C’est l’occasion pour les différents groupes de jeunes et les mouvements de se lancer ensemble dans la rentrée pastorale.

C’est avec une grande joie que plus d’une centaine de personnes ont célébré l’Eucharistie en l’Eglise Notre Dame de Metz, jeudi soir, en la fête de Notre Dame du Rosaire. Etudiants de la Mission Etudiante et des Grandes Ecoles, Jeunes Pros, membres des mouvements et paroissiens, tous étaient au rendez-vous pour entourer Monseigneur Vuillemin et les prêtres présents.

L’abbé Jean-François Mertz a accueilli Monseigneur, ainsi que les jeunes adultes et les paroissiens présents, en notant la communion de prière qui nous unissait aux séminaristes désormais au séminaire d’Issy-les-Moulineaux, pour la plupart.

En effet, c’est la deuxième année que ce temps habituellement célébré au Grand Séminaire de Lorraine a été déplacé à l’Eglise Notre-Dame, qui est la paroisse plus spécifiquement à destination des jeunes adultes dans le centre-ville de Metz. La chorale a soutenu le chant, formée de jeunes des différents groupes.

Dans son homélie, l’évêque a d’abord évoqué la nouvelle année scolaire qui sera à la fois empreinte de nouveautés et d’imprévus. L’évangile du jour nous dit qu’il faut désirer la force qui vient d’en haut, l’esprit du Salut : « A travers la démarche que vous avez faite d’être présent ce soir, il y a cette confiance, l’abandon à Sa Providence. On demande à l’Esprit de nous animer profondément dans nos projets de cette année pastorale. »

Monseigneur Vuillemin n’a pas manqué d’évoquer le rapport de la Ciase, paru le mardi précédent, concernant les abus sexuels dans l’Eglise : « Malachie s’en prenait déjà aux prêtres qui représentent normalement l’amour de Dieu et se laissent aller à la corruption du cœur […] Dieu souffre de nos égarements, car il n’est pas indifférent et nous aime avec un cœur de Père, engagé dans une Alliance. Dieu se révèle en Jésus, qui porte nos blessures. Tout est suspendu à notre foi en lui et notre prière qui le mobilise. »

Il a poursuivi avec le courage dont nous devons faire preuve et voir cette crise comme une occasion de faire advenir la vérité dans la recherche de justice : « C’est cette vérité que les évêques ont voulu en commandant ce rapport. Il faut mettre sa foi en ce qui peut advenir, grâce à Dieu, Dieu de paix, de recommencements, de la croissance. »

Après la messe, Sophie Schleck, ALP nommée pour la pastorale des jeunes adultes dans le diocèse, nous a présenté les différents groupes et mouvements présents dans tout le diocèse et en particulier à Metz : scouts de France, d’Europe, SUF, jeunesse franciscaine, JEC, etc…

Enfin, nous sommes allés au grand Séminaire de Lorraine où nous avons pu partager un repas ensemble et échanger sur la rentrée, les projets de l’année, pendant ce temps convivial très attendu et qui nous avait manqué l’an dernier.

Aurélie DURAND