LITURGIE DOMESTIQUE – 22 novembre 2020

PRIER ENSEMBLE EN CETTE PERIODE DE CONFINEMENT

Dimanche 22 novembre
Christ Roi de l’Univers

Une proposition à vivre en famille, en couple, seul, dans un lieu de son choix

En bas de cette page, retrouvez la proposition de prière avec les enfants

 

Cette proposition ne remplace évidemment pas la liturgie dominicale en paroisse, avec communion sacramentelle, elle vise à nous aider à vivre la communion spirituelle, dans l’attente de pouvoir nous retrouver dans nos églises pour la messe.
Dieu, qui sait tirer le bien du mal, peut tirer du fruit de cette situation difficile : Privés de la liturgie dominicale, ce temps peut néanmoins être l’occasion de redécouvrir la prière en famille d’une nouvelle manière, et d’attiser notre désir de communier. Osons partager notre foi et notre prière en famille, laissons-nous surprendre par l’Esprit-Saint qui veut œuvrer au sein de notre famille. « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux. »
Si vous ne choisissez pas de suivre une messe télévisée, voici une proposition alternative (ou complémentaire), qui peut être féconde en particulier si vous la vivez en famille.
La méthode qui suit doit rester d’une grande souplesse, ce ne sont que des orientations, à adapter dans chacun de vos foyers.

Entrer dans la prière

Sur une table peuvent être aménagés une nappe blanche, une croix, et deux bougies. Sur cette table, on déposera une Bible ouverte à la page de l’Evangile du jour. On peut aussi orner cet « autel domestique » d’un bouquet de fleurs, et y ajouter une image de la Vierge Marie.
On peut disposer des chaises devant l’autel domestique.
Les chants proposés peuvent être librement changé.

 Chanter ou écouter ce chant : Alléluia, le Seigneur règne

Rendons gloire à Dieu, soyons dans la joie, A Jésus gloire et puissance.
Dieu le Seigneur, maître de tout, Règne dans sa majesté.

Alléluia ! Le Seigneur règne, Alléluia ! il est vainqueur.
Alléluia ! Le Seigneur règne, Chante Alléluia ! Amen !

Le temps est venu de célébrer dans la joie et l’allégresse.
Venez donc tous pour le banquet, pour les noces de l’Agneau.

Vous tous qui êtes appelés par le Seigneur, Roi de gloire.
Adorez Dieu dans l’unité, pour les siècles. Amen !

Au nom du Père et du fils et du St Esprit

Mettons-nous en présence de Dieu et adorons-le.
On fait alors son examen de conscience en silence.

 Prière du « je confesse à Dieu »

Je confesse à Dieu tout-puissant, je reconnais devant mes frères
que j’ai péché en pensée, en parole, par action et par omission.
Oui, J’ai vraiment péché. C’est pourquoi je supplie
la bienheureuse Vierge Marie, les anges et tous les saints,
et vous aussi mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

 Liturgie de la Parole

 On s’assoit pour se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu.
Il est bon si possible de lire toutes les lectures de la messe. L’Evangile sera privilégié. Il est possible de faire une lecture dialoguée de l’Evangile, surtout s’il y a des enfants et des jeunes.

 PREMIÈRE LECTURE du livre du prophète Ézékiel
Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici que moi-même, je m’occuperai de mes brebis, et je veillerai sur elles. Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau quand elles sont dispersées, ainsi je veillerai sur mes brebis, et j’irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées un jour de nuages et de sombres nuées. C’est moi qui ferai paître mon troupeau, et c’est moi qui le ferai reposer, – oracle du Seigneur Dieu. La brebis perdue, je la chercherai ; l’égarée, je la ramènerai. Celle qui est blessée, je la panserai. Celle qui est malade, je lui rendrai des forces. Celle qui est grasse et vigoureuse, je la garderai, je la ferai paître selon le droit. Et toi, mon troupeau – ainsi parle le Seigneur Dieu –, voici que je vais juger entre brebis et brebis, entre les béliers et les boucs.
– Parole du Seigneur.

PSAUME (Ps 127 (128), 1-2, 3, 4-5)

R/ Le Seigneur est mon berger : rien ne saurait me manquer.

Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.

 DEUXIÈME LECTURE de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens
Frères, le Christ est ressuscité d’entre les morts, lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis. Car, la mort étant venue par un homme, c’est par un homme aussi que vient la résurrection des morts. En effet, de même que tous les hommes meurent en Adam, de même c’est dans le Christ que tous recevront la vie, mais chacun à son rang : en premier, le Christ, et ensuite, lors du retour du Christ, ceux qui lui appartiennent. Alors, tout sera achevé, quand le Christ remettra le pouvoir royal à Dieu son Père, après avoir anéanti, parmi les êtres célestes, toute Principauté, toute Souveraineté et Puissance. Car c’est lui qui doit régner jusqu’au jour où Dieu aura mis sous ses pieds tous ses ennemis. Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. Et, quand tout sera mis sous le pouvoir du Fils, lui-même se mettra alors sous le pouvoir du Père qui lui aura tout soumis, et ainsi, Dieu sera tout en tous.
– Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

On chante l’acclamation à l’évangile « Alléluia. » et on se lève. On reprendre l’alléluia après le verset.

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !
Béni soit le Règne qui vient, celui de David notre père.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : ‘Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’ Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’ Et le Roi leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.’   Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : ‘Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.’ Alors ils répondront, eux aussi : ‘Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?’     Il leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.’ Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »
– Acclamons la Parole de Dieu.

 Partage de la Parole

Proposition : après avoir lu les lectures, on peut prendre 5 minutes de silence, puis partager ce qui nous a marqué, surpris, touché dans ce passage. On peut se poser cette question : « qu’est-ce que Jésus veut me dire par cette parole vivante ? comment veut-il m’aider à vivre en chrétien ce temps de confinement ? »

L’évangile dans ma vie : Quel est ce pauvre à mes côtés qui me réclame de l’attention, des soins, du pain ou simplement de l’amitié ? Jésus lui-même ! Il s’est abaissé, humilié jusqu’à devenir le plus petit des hommes pour pouvoir mendier mon amour. Si je savais qui me demande à boire, c’est moi qui lui exprimerai ma soir et il me donnerait l’eau vive de son royaume éternel !

 Credo
Après un temps de silence on se lève pour réciter le credo. La famille montre qu’elle est unie sur l’essentiel que proclame le « symbole de la foi ». Le mot « symbole » signifie ici « ce qui unit ». En cette période de séparation physique, il revêt une signification particulière !

 Prière universelle
On peut ici confier des intentions de prières, préparées par des membres de la famille, ou spontanées : pour les malades, les soignants, les personnes isolées… On peut chanter un refrain entre chaque intention.
On peut aussi prendre la prière universelle proposée ci-dessous :

Introduction : Seigneur Dieu, ton amour soutient ton Église. Nous te rendons grâce pour les merveilles que tu fais en chacun de tes serviteurs qui t’écoute, qui t’aime, qui te sert dans le souci de faire ta volonté.

R/ Ecoute nos prières, qui monte de nos cœurs.

–         Seigneur Dieu, ton amour brille sur le monde. Nous te rendons grâce pour les merveilles que tu fais en ceux qui se dépensent sans compter pour leurs frères et sœurs, généreusement, sans chercher le repos.

–         Seigneur Dieu, ton amour apaise toute détresse. Nous te rendons grâce pour les merveilles que tu fais dans le cœur des soignants, des soignés, des accompagnateurs, des éducateurs, des parents.

–         Seigneur Dieu, ton amour anime notre Église. Nous te rendons grâce pour les merveilles que tu fais dans le cœur de tous les croyants, qui, joyeux de croire en toi, donnent envie à d’autres d’aller vers toi.

Conclusion : En cette fête du Christ, Roi de l’univers, Dieu notre Père exauce nos prières. Nous sommes libres de te choisir : que ta grâce nous donne d’aller jusqu’au bout de notre foi. Que ton règne vienne en nous et autour de nous, dans l’espérance de vivre avec toi qui règnes sur l’univers éternellement.

Notre Père

 Acte de communion spirituelle

 Récitez ensemble :

« Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serai guéri. »

La communion spirituelle est le désir de recevoir les fruits de ce sacrement par un amour ardent, une foi vive, un esprit d’humilité et d’espérance, qui nous unit spirituellement au Christ présent dans la sainte Eucharistie. Tous peuvent réciter ensemble cet acte de communion spirituelle.

« Seigneur Jésus, je crois fermement que Tu es présent dans le Saint Sacrement de l’Eucharistie. Je T’aime plus que tout et je Te désire de toute mon âme. Puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement, viens au moins spirituellement dans mon cœur. Oui, viens, ô Jésus ; viens dans mon cœur, viens combler mes plus ardents désirs ; viens établir la sainteté dans mon âme. Jésus, je m’unis à Toi, comme si Tu y étais déjà venu ; en effet, je T’adore, et je me consacre tout à Toi. Ne Te sépare jamais de moi ; ne permets pas que je ne me sépare jamais de Toi. Amen.

Action de grâce : Que vive mon âme à te louer

Que vive mon âme à te louer ! Tu as posé une lampe,
Une lumière sur ma route, ta parole Seigneur, ta parole seigneur

      1. Heureux ceux qui marchent dans tes voies, Seigneur !
        De tout mon cœur je veux garder ta parole, ne me délaisse pas, Dieu de ma joie !
      1. Heureux ceux qui veulent faire ta volonté,
        Je cours sans peur sur la voie de tes préceptes Et mes lèvres publient ta vérité.
      1. Heureux ceux qui suivent tes commandements !
        Oui, plus que l’or, que l’or fin, j’aime ta loi ; Plus douce que le miel est ta promesse.

Prière à la Vierge Marie de Mgr Scherrer
Vierge Marie, Mère de l’Église et notre Mère, en ce temps d’épreuve, nous venons nous abriter sous ton manteau de miséricorde.
A Pontmain, tu as ranimé l’espérance dans les cœurs découragés.  Viens aujourd’hui renforcer notre foi défaillante. Établis nos familles dans la confiance et dans la paix.
Repousse l’ennemi invisible qui nous assaille et qui met à mal la santé de tant de nos frères et sœurs.
Nous te confions les différents acteurs de la vie civile, qui mettent toute leur énergie à soigner les malades et à prévenir l’expansion du virus.
Ouvre nos cœurs et nos mains aux besoins des plus pauvres, et prie pour nous Jésus, ton Fils et notre Frère : Qu’il nous conduise de la Croix à la joie de la Résurrection. Amen

Envoi

Que Dieu Tout Puissant nous bénisse : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. (On fait le signe de la croix)
Bénissons le Seigneur – Nous rendons Grâce à Dieu

Chant final : Que ma bouche chante ta louange (https://youtu.be/K3YFsXznBQQ)

De toi, Seigneur, nous attendons la vie, Que ma bouche chante ta louange.
Tu es pour nous un rempart, un appui, Que ma bouche chante ta louange.
La joie du cœur vient de toi ô Seigneur, Que ma bouche chante ta louange.
Notre confiance est dans ton nom très saint ! Que ma bouche chante ta louange.

Sois loué Seigneur, pour ta grandeur, Sois loué pour tous tes bienfaits.
Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur, Ton amour inonde nos cœurs.
Que ma bouche chante ta louange.

Seigneur, tu as éclairé notre nuit, Que ma bouche chante ta louange.
Tu es lumière et clarté sur nos pas, Que ma bouche chante ta louange.
Tu affermis nos mains pour le combat, Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu nous fortifies dans la foi ! Que ma bouche chante ta louange.

Tu viens sauver tes enfants égarés, Que ma bouche chante ta louange.
Qui dans leur cœur espèrent en ton amour, Que ma bouche chante ta louange.
Dans leur angoisse, ils ont crié vers toi, Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu entends le son de leur voix ! Que ma bouche chante ta louange.

Des ennemis, toi tu m´as délivré, Que ma bouche chante ta louange.
De l´agresseur, tu m´as fait triompher, Que ma bouche chante ta louange.
Je te rends grâce au milieu des nations, Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur, en tout temps, je fête ton Nom ! Que ma bouche chante ta louange.

 

Retrouver cette liturgie en PDF

 Prier avec les enfants