Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Ordonnance au sujet des offrandes des messes et des tarifs des célébrations des mariages et des funérailles

Mgr Lagleize a fixé, à partir du 1er janvier 2020, les offrandes des messes à 18 €, les célébrations des funérailles à 150 € et les célébrations des mariages à 200 €.

Essayons de comprendre le pourquoi de ces augmentations.

  • Tout d’abord, il est bon de rappeler que l’Assemblée plénière des évêques de France vient de fixer, en novembre 2019, les offrandes de messes à 18 €. Seul le diocèse de Metz maintenait un barème différent. Mgr Lagleize a souhaité que désormais notre diocèse applique les tarifs fixés par l’Assemblée plénière des évêques de France.
  • Certains prêtres du conseil presbytéral conseillaient à Mgr Lagleize une augmentation par palier sur plusieurs années, d’autres une augmentation globale. Notre évêque a choisi l’augmentation globale.
  • Une intention de messe est une prière à porter pour un évènement ou pour un défunt… Une offrande accompagne l’intention pour le soutien de celui qui dit cette prière.
  • Lorsqu’un prêtre célèbre la messe, il perçoit une offrande de messe. Lorsqu’il y a plusieurs intentions de messe, il ne perçoit qu’une seule offrande, les autres offrandes sont reversées soit à des prêtres retraités du diocèse, soit à des prêtres d’autres diocèses français ou étrangers en difficultés. Pour notre communauté, ces dernières années c’est plus de 350 messes par an, qui ont été ainsi données à d’autres prêtres.

Pour ce qui est de l’augmentation du casuel c’est-à-dire des tarifs des célébrations des funérailles et des mariages, plusieurs éléments doivent être apportés pour expliquer cette augmentation :

  • Les dernières augmentations datent de 2009 et de 2012.
  • Dans beaucoup de paroisses du diocèse, les quêtes ordinaires ne suffisent plus à couvrir les frais de fonctionnement de nos églises. Or, pour beaucoup de personnes, dont nous célébrons les funérailles ou le mariage, il y a peu de participation à la vie matérielle et financière de l’église.
  • Lors de funérailles ou de mariage, 18 € sont versés au célébrant (prêtre ou diacre), le reste au Conseil de Fabrique ou de Gestion de la paroisse concernée. A charge pour elle, la rémunération de l’organiste et la couverture des différents frais.
  • Cependant, personne ne peut être privé de funérailles ou de mariage religieux pour des raisons financières. Les personnes pauvres seront accueillies et les frais seront alors portés par la paroisse.

Voilà quelques éléments pour mieux comprendre ces augmentations et comment est réparti l’argent donné. Nous en appelons à votre bienveillance pour accompagner cette décision et sa mise en œuvre.