Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Pour rendre droit nos chemins, et préparer Sa Venue : En avent !

Pour entrer dans cette démarche, comme l’a chanté France Gall dans les années 80 : « débranche ». C’est-à-dire, laisse un peu le monde tourner sans toi, sans tablette, ni portable, ni télé, quelques heures ou plus. Non pour commencer une vie d’ermite, mais pour te retrouver à l’écart des réseaux sociaux et de leur flot incessant d’infos quotidiennes, souvent glauques, qui te maintiennent en surface, te font peur, voire qui t’empêchent de penser par toi-même. Dans la genèse, il est écrit : « Dieu façonna l’homme avec la poussière de la terre. Il insuffla un souffle de vie dans ses narines et l’homme devint un être vivant » (Ge, 2,7). As-tu déjà pensé qu’à l’origine Dieu a soufflé dans les narines du premier homme, pour lui donner son Souffle, son Esprit, que cette Haleine de vie continue de nous faire vivre depuis ce temps. Pour calmer nos peurs aujourd’hui, les psys et coachs en développement personnel, nous proposent de méditer. Que fait-on essentiellement quand on médite ? On fixe notre attention sur notre respiration, afin d’éliminer au fur et à mesure les idées qui nous traversent, nos soucis qui sont toujours là, mais à leurs justes places, afin de retrouver un peu de calme et de sérénité. Dans la méditation chrétienne, si on reprend la genèse et le souffle initial, celui qui nous anime, est-ce que ce souffle de Dieu serait notre inspiration, et notre expiration ce même souffle rendu à Dieu ? C’est donc une respiration ininterrompue durant toute notre vie, d’accueil et de don, de recevoir et de redonner au niveau du souffle. L’échange des souffles est communion dans un couple, et plus spirituellement communion de la créature avec son Créateur. L’inspiration est aussi ce qui peut naître quand nous fréquentons la Parole de Dieu, le souffle de son Esprit. Reste à faire vivre en nous cette Parole, la mettre en pratique, et entrer ainsi, peu à peu, dans ce cœur à cœur, dans ce souffle à souffle avec notre Créateur. Et ce temps de l’Avent nous est favorable, car la « renaissance » en nous du Christ est proche, si nous Lui dégageons le chemin. Puissions-nous profiter de ce temps de l’Avent pour nous ouvrir un peu plus à l’essentiel, à la venue de Jésus parmi nous. Ouvrons notre cœur à Celui qui vient, qui nous a fait vivre et qui nous fera vivre. Alors, nous pourrons peut-être, chacun à sa manière, dire comme Saint Paul en avait fait l’expérience : « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi 

 Bonne entrée dans l’avent au souffle de l’Esprit.

Jean-Paul, diacre

Abbé Laurent PIDOLLE
Curé in solidum – Archiprêtre

Abbé Arnaud GRAEFFLY
Curé in solidum

_____

Presbytère Saint Rémi
22, rue de l’église 57600 FORBACH
03.87.85.01.73
paroisses.forbach@gmail.com

Les permanences

Pour tous renseignements vous pouvez téléphoner ou venir à la permanence au presbytère du lundi au vendredi de 14h à 17h (toute l’année sauf jours fériés)

Une équipe de bénévoles et Rosy D’ANGELO, assistante d’archiprêtré vous accueillent et vous renseignent.

Les prêtres de la Communauté de Paroisses sont à votre disposition et reçoivent sur demande au 03.87.85.01.73.

TA LUMIÈRE
Dès mon enfance,
tu as déposé sur mon âme
ta lumière, cette source de vie
à rayonner pour d’autres.
Pourtant aujourd’hui, je la vois là,
figée, paralysée,
gisant au fond de moi
comme pierre de marbre.
Alors, en ce temps de l’Avent,
je me tiens devant toi
en attente du miracle de Noël :
je voudrais seulement que tu m’aides,
Seigneur, à redonner son mouvement
à ta lumière dans ma vie.
Ce désir de toi qui a résisté
à la traversée de tout mon temps…
Prends-le.
Je sais ce que tu peux faire avec peu.
Et encore n’oublie pas ceux qui m’entourent
et que j’aime et même ceux que j’aime moins.
Et aussi ceux lointains que je ne connais pas.
Enfin tous ceux qui habitent notre terre
menacée aujourd’hui de perdre ta lumière.
Seigneur, s’il te plaît, prépare-nous au miracle de Noël !

À lire...