L’église Saint François d’Assise

La paroisse nait le 23 avril 1959, avec la nomination de l’abbé Alphonse MANGIN, vicaire résident sur la nouvelle paroisse et le nouveau quartier en construction. La paroisse dépendait en premier lieu de l’église Saint-Eucaire au centre-ville. Elle deviendra indépendante le 1er juin 1987.

Mgr Paul-Joseph SCHMITT, évêque de Metz, a béni l’église et consacré l’autel le 9 avril 1960, jour de la fête des Rameaux, devant une foule immense. Le bâtiment n’ayant au départ qu’une vocation d’église « provisoire » appelant la construction d’un autre bâtiment, ce qui ne se fit jamais. Par la suite, le bâtiment est appelé à devenir une église « définitive », suivant le développement du quartier et l’expansion de la paroisse progressivement.

En savoir plus :

L’autel est en pierre de Jaumont, la pierre du pays messin.

Les éléments décoratifs du chœur sont en fer forgé : le « Saint François au chant d’oiseaux » à gauche est de Lucien FERRENBACH, de Sarrebourg (57).

Elle est ouverte intégralement sur son pan gauche afin d’offrir une contemplation de la nature et une vue sur le quartier. Sur le mur en face s’échelonnent les 14 stations du chemin de croix en bois, voulues par l’abbé MANGIN.

La statue de la Vierge est en bois de noyer, taillée par Albert SCHMITT de Vibersviller (Moselle) et offerte par la famille MAGINOT.

Achevé et livré en 1994, il est l’œuvre du facteur d’orgues François DELHUMEAU (Entreprise à Babonneix en Creuse), de facture modeste, claire et élancée.

Il est entièrement mécanique et compte 9 jeux sur 2 claviers et pédalier (un jeu de 16 pieds à la pédale fut ajouté en 2004). Il fut bénit solennellement le 11 septembre 1994 par Mgr Pierre RAFFIN, évêque de Metz.

Grand-Orgue:

Flûte 8′
Montre 4′
Nazard 2′ 2/3
Doublette 2′
Tierce 1′ 3/5
Mixture II rgs

Positif:

Bourdon 8′
Flûte 4′

Pédale:

Soubasse 16’

Le grand vitrail à droite dans le chœur représente saint François prêchant aux poissons, selon un épisode connu de sa vie. Le tout est dans un décor très arboré et resplendissant du soleil qui englobe toute la verrière. Il est l’œuvre de l’artiste mosellan André FORFERT qui réalisa ce vitrail et tout le côté droit (côté rue des Sinsignottes) en 1966. L’ensemble des vitraux de ce côté représente toute l’œuvre de la création : il faut repérer les différents feuillages, animaux, oiseaux et poissons, l’homme et la femme ainsi que les astres du ciel. Tout l’ensemble court le long de l’église jusqu’au fond.

En face, du côté gauche, ce sont des œuvres de l’artiste Yvonne MAURY, réalisés par les ateliers Jean SALMON de Woippy en 1989.

Depuis le fond, de gauche à droite on retrouve la vie et l’œuvre de Saint François d’Assise.

Il est entièrement en fer forgé, des ateliers J.P. HUGON (de Metz-Vallières) et date de 2008, il fût inauguré le 4 mai de la même année.
Il évoque un souffle tel l’Esprit-Saint et les mouvements du monde, où seule demeure fixe et inébranlable la croix dressée sur le monde (Stat Crux, devise de l’Ordre religieux du Carmel).

En 1998 décidé de construire une tour haute de 10 mètres (la croix seule fait 3m15 !) afin d’achever le bâtiment. Harmonieusement elle s’intègre au corps principal du bâtiment, œuvre de l’architecte Christophe MARIOTTI à Marly (57), érigée par l’entreprise CINOR de Brumath (67). La cloche, de la fonderie PACCARD à Annecy-le-Vieux (Haute Savoie) pèse 760 kilos et sonne un Fa dièse.

Une plaquette plus complète est disponible sur demande et au fond de l’église.
Contact :
03 87 74 23 10
paroisse.st.francois.57@orange.fr
Permanences :

– Le jeudi de 15h à 17h