DIMANCHE DE LA SANTÉ

Le dimanche consacré annuellement à la santé aura lieu le 07 février prochain.

Les lectures de ce 5ème dimanche du temps ordinaire rejoindront une réalité plus que jamais d’actualité : « Ma vie n’est qu’un souffle » (Jb 7,7), « Dieu guérit les cœurs blessés » (Ps 146,3), « Avec les faibles, j’ai été faible » (1Co 9,22), « Il guérit beaucoup de monde » (Mc 1,34) …

En effet, l’année 2020 nous a démontré la fragilité de l’homme et le fait qu’il l’avait oubliée. Pourtant, la santé, nous y tendons tous : pour nous-mêmes, pour nos proches, mais également pour l’humanité dans un élan d’universalité et de fraternité.

La pandémie mondiale qui sévit depuis des mois et qui nous touche encore aujourd’hui, a mis en lumière tout le positif dont, ensemble, nous sommes capables. A titre d’exemples, le corps médical s’est donné sans compter et malgré les risques, pour soigner et soulager les souffrances physiques et morales; les scientifiques ont mis tout leur savoir en commun pour produire très rapidement un vaccin, source d’espérance. De même, tout un chacun a cherché des solutions pour rompre l’isolement et créer une solidarité inventive.

Enfin, en tant que chrétiens, certes contraints par les mesures sanitaires, nous avons aussi tenté de vivre notre foi et d’exprimer notre prière commune différemment : nous y sommes parvenus.

Les prêtres de notre archiprêtré y ont contribué par l’envoi hebdomadaire de textes profonds portant à la prière et à la méditation. Sans le savoir à l’époque, ils ont rejoint le thème du dimanche de la santé de cette année :

« Tout le monde Te cherche » (Mc 1,37)

Oui Seigneur, que nos prêtres soient remerciés car tout au long de l’année et aujourd’hui encore, ils guident toutes ces personnes en recherche et les aident à Te trouver si leur cœur y est disposé.

Le temps des vœux est passé ! Je formule tout de même le souhait qu’en 2021, bien sûr la maladie soit endiguée, mais surtout, que nos vies reprennent leur cours, non à l’identique, mais enrichies de tout le vécu et dépouillées du superflu. Ainsi nous pourrons transformer l’épreuve en expérience salvatrice pour le futur.

Pour terminer, je vous laisse méditer cette prière de Chantal Lavoillotte :

« Tout le monde Te cherche Seigneur.

Particulièrement dans les évènements

tragiques qui abîment nos vies,

Les bouleversent, les malmènent.

Tout le monde Te cherche. Où es-Tu ?

Es-Tu un Dieu lointain ?

Indifférent à ce qui blesse ?

En Jésus, Tu t’es fait proche de chacun.

En lui Tu as souffert ce que nous souffrons.

Alors, aide-moi à croire,

aide-nous à croire que Tu es le Dieu

présent au tout de nos vies.

Et que Toi aussi, sans Te lasser, Tu nous cherches. »

Sr Catherine STREB

Animatrice Laïque en Pastorale

au service de la santé