Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Le déconfinement… et après ?

Le 11 mai (si tant est qu’on puisse être déconfinés ce jour-là) ne sonnera pas encore comme une libération pour les catholiques qui devront attendre (si tout va bien toujours) le 2 juin pour se retrouver (dans des conditions que nous ne connaissons pas encore) et célébrer ensemble l’eucharistie. Beaucoup de conditionnels encore !

C’est que ce virus ne nous a pas épargnés. Et qu’il continue de faire des victimes. Mes pensées vont vers ces contrées dont les médias ne nous parlent pas, ou si peu : l’Afrique, les pays de l’Est, l’Amérique du Sud, l’Inde… les pays pauvres, en guerre… Mes pensées vont aussi vers les plus démunis d’entre nous, au cœur même de nos sociétés. Certains continuent de venir frapper à la porte du presbytère, mais il faut reconnaître qu’ils sont moins nombreux en ce moment. Quand la présence des SDF ne se remarque plus, c’est soit très bon signe… soit dramatique ! Mes pensées vont également vers les personnes qui vivent à plusieurs générations dans de petits espaces, vers ceux qui n’ont pas de quoi manger normalement avec la baisse des salaires et l’augmentation du coût de la vie. Sans oublier bien sûr les soignants, en première ligne, et ceux qui nous permettent de continuer à vivre quasi normalement en ce moment.

Alors parler de la date de la messe, est-ce normal, décent ? Comme si, ainsi que me le disait une amie, « l’Eglise se résumait à la messe ». Et c’est vrai que les réseaux sociaux ne parlent plus que de cela. Ubi caritas et amor, ubi caritas, Deus ibi est (Où sont amour et charité, Dieu est présent !) nous invitent à fredonner la tradition chrétienne et la communauté de Taizé, à la suite de St Jean. Alors la question de la messe… Et pourtant ce choix de date me dérange.

On me répliquera qu’il faut relancer l’économie, afin de sauver des gens. Et que la messe, tout en étant importante, n’est pas du même ordre. Et objectivement, à Montigny ou Moulins-St Pierre, peu de nos paroissiens sont vraiment démunis… En outre, les normes sanitaires imposent la prudence.

Sans rien renier de ce que j’ai écris plus haut, j’accepte ces remarques, en relevant cependant qu’après avoir parlé longtemps du monde d’après, après avoir glosé durant des semaines pour dire que “l’après” ne pourrait plus être comme avant, on relance l’économie. Sans prendre en compte les autres dimensions humaines. Sans se préoccuper de l’écologie (alors qu’on continue de se gargariser des baisses notables de la pollution suite à l’arrête des productions dans le monde) par exemple. L’économie continue de primer sur l’humain, sur le relationnel. Et les marchés, magasins ouvrent alors que les églises restent fermées. Alors que rien (ou si peu) est dit sur la solidarité à faire vivre avec les plus pauvres.

Je sais que je me montre chafouin, d’autant plus que je n’ai pas de solution miracle à proposer. Mais l’interpellation me semble devoir se poser. “L’après” n’est-il qu’un “avant” ripoliné ? Ou alors pouvons-nous changer de société, sans mettre l’économie seule en première ligne ? Oui, certainement que vous me prendrez pour un rêveur, mais au-delà de la date de reprise ou non des messes, c’est cet accent mis sur l’économie à sauver qui me dérange. Et pour ma part, tant mieux. Cet inconfort ne peut que m’aider à me convertir un peu plus… et à m’ouvrir toujours plus à mon prochain.

Stéphane Jourdain

PS : si vous voulez poursuivre la réflexion, n’hésitez pas à m’écrire : s.jourdain@stprivat.com

 

 


Présentation de nos paroisses

L'équipe pastorale

Stéphane JOURDAIN
Curé – membre du service communication du diocèse

s.jourdain@stprivat.com

Prêtres coopérateurs

Stéphane ADAM
s.adam@stprivat.com

Joseph KOZLOWSKI aumônier de la Sainte Famille
j.kozlowski@stprivat.com

Hervé ROLLIN engagé sur plusieurs paroisses de l’agglomération messine et aumônier nationale de “Voir Ensemble”

Diacre

Serge SIMONIN, diacre
s.simonin@stprivat.com

Les permanences

En raison de la crise sanitaire, certaines permanences ne seront peut-être pas assurées par les bénévoles pour des raisons de protection. Merci de votre compréhension.
N'hésitez pas à nous contacter par mail...

Presbytère Saint Joseph

Contact
5, rue de l’Abbé Châtelain
57950 Montigny-lès-Metz
03 87 63 75 88
cathostprivat@gmail.com

Horaires :
– Du lundi au samedi de 10h à 11h
– Du lundi au vendredi de 16h30 à 18h

Presbytère Sainte Jeanne d'Arc

Contact
1, rue Nicolas Hamant
57950 Montigny-lès-Metz
03 87 63 39 52
cathostprivat@gmail.com

Horaires :
– Le mercredi de 10h à 11h
– Les jeudis et vendredis de 16h30 à 17h30

Presbytère Saint Pierre-aux-Liens

Contact
2, rue des Mésoyers
57160 Moulins-lès-Metz
07 67 55 74 50

Horaires :
– Le jeudi de 17h à 18h
– Le samedi de 15h à 16h