Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Vendredi 24 mai

Commentaire des lectures du jour : « Ce que Dieu a uni, que personne ne le sépare ! » (Mc 10, 1-12)

Aujourd’hui à travers les lectures la Bible nous parle de serment, de fidélité et de miséricorde. « Ce que Dieu a uni que l’homme ne le sépare pas ! » dit Jésus dans l’Evangile. Ce passage peut nous étonner, en effet, Jésus semble pour une fois plus strict que la loi juive. Nous sommes habitués à lire des passages dans lesquels Jésus semble assouplir la loi pour la mettre à hauteur des hommes. « La sabbat est fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat » disait Jésus lorsque ses disciples étaient à la recherche de nourriture.(Marc 2, 23-28). Mais dans ce texte-ci, Jésus proclame un peu plus loin « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère » il rejette donc toute possibilité de remariage. C’est ainsi que le divorce n’est pas licite chez les catholiques.

Une union entre deux personnes constitue un serment de fidélité, un engagement pris devant Dieu et devant les hommes. Mais en aspirant à Dieu, nous ne restons que des êtres humains. Ne portons pas de jugement hâtif sur ceux qui ne parviennent pas à maintenir cet engagement :  « Frères, ne gémissez pas les uns contre les autres, ainsi vous ne serez pas jugés. » nous dit la première lecture. Le Psaume continue plus rudement encore : « Voyez : nous proclamons heureux ceux qui tiennent bon. Vous avez entendu dire comment Job a tenu bon, et vous avez vu ce qu’à la fin le Seigneur a fait pour lui, car le Seigneur est tendre et miséricordieux. »

Sommes-nous aussi forts que Job ? Se marier devant Dieu c’est « bâtir sur le roc » ajoute le Psaume. «  Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits ! Car il pardonne toutes tes offenses et te guérit de toute maladie ; il réclame ta vie à la tombe et te couronne d’amour et de tendresse. » Le Seigneur est une source d’amour, mais aussi un modèle d’inspiration pour les couples, sur lequel s’appuyer, sur lequel se fortifier. Mais si la loi établie par Jésus semble sévère en cette période où les divorces augmentent (et où les mariages diminuent), le Seigneur est aussi un recours pour vivre cet engagement, et traverser les épreuves rencontrées.

Eric Pierson

Partager