Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Jeudi 23 mai

Commentaire de la lecture du jour: « Le salaire dont vous avez frustré les ouvriers, le voici qui crie, et leurs clameurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur » (Jc 5, 1-6)

« Ne crains pas l’homme qui s’enrichit, qui accroît le luxe de sa maison : aux enfers il n’emporte rien ; sa gloire ne descend pas avec lui », écrit le psalmiste. Nous voilà prévenus… La richesse n’est pas un gage de réussite aux yeux de Dieu, elle n’est pas un passeport pour le ciel. Au contraire, l’accumulation des biens semble entraîner l’âme aux enfers.

Si la première lecture parle d’or, d’argent, de richesses, de vêtements, donc de biens matériels, le psaume, lui, évoque davantage l’apparat, la gloire aux yeux des hommes, les titres, les honneurs, donc l’orgueil lié à la puissance, à l’autorité. Il est donc question aujourd’hui de ces deux sortes de richesse qui, si elles satisfont le côté matériel du quotidien et flattent l’égo, ne réjouissent pas pour autant le cœur ni embellissent l’âme. La lettre de saint Jacques condamne aussi ceux qui ont accru leurs richesses immoralement, en usant du mensonge, en « frustrant les ouvriers », « en tuant le juste ».

   Seigneur, rends-nous attentifs à avoir un cœur généreux, à savoir partager nos biens, mais aussi nos talents, notre temps, notre attention à celui qui a besoin d’être écouté et encouragé.

Accorde-nous aussi un esprit droit afin de rechercher ce qui est juste et vrai, et non pas tant les honneurs basés sur l’orgueil. Alors nous connaîtrons la vraie joie.

Annonciade de Vigneral

Partager