Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Mercredi 15 mars

Commentaire de l’évangile du jour: « Celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand » (Mt 5, 17-19)

Sur la montagne, Jésus enseigne aux foules la nouveauté du message chrétien à travers les Béatitudes devançant ce rappel que la Loi confiée à Moïse existe. Il pose ainsi le rapport de notre foi avec la Loi. Ainsi l’apôtre Paul dans  Galates 3,5 dit “Celui donc qui vous prodigue l’Esprit et opère parmi vous des miracles, le fait-il parce que vous pratiquez la Loi ou parce que vous croyez à la prédication.” Observer la Loi ne définit pas la foi, cela ne confère aucune légitimité devant Dieu mais elle vient du sang de Jésus. Si la Loi était salutaire, il n’y aurait pas eu besoin du sacrifice du Christ à la croix. Le chrétien est justifié par la foi en Christ.

Jésus nous montre que la loi repose sur deux commandements fondamentaux : l’amour de Dieu et du prochain comme une mise en lumière des lois divines données au Sinaï. Jésus a conduit toute la loi à son accomplissement en homme parfait, il pouvait mourir en recevant le poids de nos péchés à la croix et nous donner le bénéfice de sa vie juste. Les sacrifices de sang ne sont plus nécessaires car Lui, notre Pâque, a été immolé puis ressuscité. Paul, son prédicateur, dans Galates 6,2, nous invite : “Portez les fardeaux les uns les autres et accomplissez ainsi la Loi du Christ”, non pas une liste de préceptes mais l’idéal de la vie humaine tel qu’il est incarné dans la personne du Christ.

Avec le don de l’Esprit saint, portons avec Lui le “joug” de la Loi qui devient un “fardeau léger” (Matthieu 11,30).

                                                                                                                  Alain De Vos

 

 

Partager