Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Dimanche 17 octobre – 29ème dimanche du Temps Ordinaire

Commentaire de l’Evangile du jour : « Le Fils de l’homme est venu donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mc 10, 35-45)

Ce passage de l’évangile de Marc (10 ; 35-45) est construit sous la forme d’un dialogue entre Jésus et les fils de Zébédée, Jacques et Jean. Il se situe au moment de la montée de Jésus vers Jérusalem, en compagnie de ses disciples. Il vient de leur annoncer ce qui l’attend : sa Passion, sa mort et sa Résurrection. En réponse à cette déclaration pour le moins inquiétante, bouleversante, les deux frères lui adressent une requête qui peut paraître déplacée : « Accorde-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire », deux places honorifiques permettant de partager avec une personne importante une part de l’honneur qui lui est dû ! Jésus ne peut honorer cette demande de Jacques et Jean car il ne lui « appartient pas d’accorder ces places qui sont déjà préparées ». Il les invite à le suivre sur la voie que lui a choisie en leur disant « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? », la coupe de la Passion évoque la souffrance à endurer jusqu’au bout, jusqu’à la mort… Qui choisirait un tel chemin ?

« Nous le pouvons » répondent les 2 disciples. Jésus leur annonce sans autre précision : « La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé ».

N’oublions pas les 10 autres disciples, témoins attentifs de cette scène. Jésus accueille leur indignation. Mais ne seraient-ils animés par la même préoccupation ? Il les appelle et il les éclaire sur la manière d’exercer l’autorité, comment la vivre au quotidien en restant ajustés à la Bonne Nouvelle du règne de Dieu. Jésus, avec une pointe d’ironie, évoque ceux qui s’estiment être les chefs en dominant pour exercer leur autorité ! « Parmi vous il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur… car le Fils de l’Homme n’est pas venu pour être servi mais pour servir ». C’est bien ce que Jésus a mis en œuvre durant toute sa vie. Par son autorité Jésus a libéré, restauré, fait grandir la vie… en occupant la place du serviteur. Il ira jusqu’à donner sa vie pour servir l’humanité toute entière, « en rançon pour la multitude » dont le montant est un amour surabondant de Dieu pour sauver son peuple.

Au final, qui sera à la droite et à la gauche de Jésus sur la Croix ? Les 2 brigands crucifiés avec lui… Jacques et Jean seront alors bien loin.

Comment ce passage d’évangile nous rejoint aujourd’hui frères et sœurs ? Ne sommes-nous pas nous aussi, appelés par notre baptême, à devenir serviteurs les uns des autres, des plus petits, des plus fragiles ? Ne sommes- nous pas invités à méditer sur notre manière d’exercer l’autorité, d’être au service ?

Comme Lui, n’hésitons pas à nouer le tablier, levons-nous chaque jour pour servir par amour… Comme Lui ! En offrant le pain de sa Parole aux gens qui ont faim de bonheur, en offrant le pain de sa Promesse à ceux qui ont faim d’avenir… en étant bien simplement des signes d’espérance et de tendresse pour ceux qui partagent notre quotidien.

Danielle SCHUCK