Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Lundi 18 octobre

Commentaire de l’évangile du jour: « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux » (Lc 10, 1-9)

Jésus envoie ses disciples en mission

Après l’envoi des Douze (Luc 9, 1-5),

«  Jésus envoie 72 autres disciples deux par deux devant lui dans les villes et localités où lui-même devait aller. » (Luc 10, 1).

 Jésus envoie ses disciples en grand nombre, deux par deux comme des frères unis dans l’amour du Seigneur. Il les envoie vers tous ceux qui sont disposés à entendre la Bonne Nouvelle de sa présence au milieu des hommes, Lui, l’envoyé de Dieu, le Messie, Lui qui a l’autorité du Père pour parler en son nom, Lui qui est la Bonne Nouvelle en personne.

Jésus veut que cette bonne nouvelle se diffuse au plus loin et au plus grand nombre, un peu à la manière de Jean le Baptiste dont la prédication préparait le terrain dans le coeur des hommes pour leur faciliter leur rencontre avec le Seigneur, leur rencontre avec celui qui vient, et qui est plus grand que tous.

Aujourd’hui encore Jésus ne cesse de venir nous rejoindre dans nos vies, il nous appelle et nous envoie, par la grâce de l’Esprit Saint reçu à notre baptême et par la foi qui nous anime. Il nous envoie pour témoigner de son message d’amour et de paix, pour témoigner de Celui qui est, qui était et qui vient.

« Priez le Maître de la moisson  d’envoyer des ouvriers pour la moisson » (Luc 10, 2).

Nous devons prier Dieu et lui demander son aide pour nous rendre disponibles à son appel missionnaire, et pour chasser nos peurs, comme celle par exemple de ne pas être à la hauteur, ou encore d’être bousculé, malmené.

Priez Dieu c’est mettre toute notre confiance dans le Seigneur, c’est accepter de nous laisser conduire par l’ Esprit Saint dans tout ce que nous faisons. C’est décider d’agir, de sortir de nous mêmes pour aller à la rencontre des autres au nom de Dieu. Il s’agit tout simplement de se présenter aux autres en toute vérité, en toute humilité.

Aujourd’hui notre monde a grandement besoin du témoignage des disciples du Christ, nous pouvons être réconfortés car la moisson malgré les apparences reste abondante. Je crois que cela peut s’expliquer par le fait que le coeur de chaque homme reste en attente de  la bonne nouvelle, un peu comme une jachère qui attend de recevoir la semence qui va donner du bon fruit. Tout ceci ne peut que nous engager à vouloir dévoiler à nos frères ce trésor qui nous habite, qui est  message d’amour qui nous vient de Dieu et qui ouvre nos coeurs à sa grâce.

« Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups »(Luc 10, 3).

La tâche n’est pas de tout repos, les disciples de Jésus « doux comme des agneaux » seront soumis aux oppositions des uns, aux attaques des autres, aux persécutions, tout comme le Christ Lui-même qui a subi tous ces outrages jusqu’à donner sa vie sur la croix, qui est allé jusqu’au bout du sacrifice pour nous délivrer le message du Dieu qui nous sauve du mal, et nous accueille dans son royaume.

« En quelque maison que vous entriez, dites d’abord : « Paix à cette maison ».(Luc 10, 5).

Pauvres, sans argent les disciples reçoivent de Jésus la paix qu’ils doivent transmettre à leur tour et qui est à la fois signe de reconnaissance des enfants du Dieu qui nous aime, et signe d’introduction à la relation qui va s’établir entre les personnes de bonne volonté qui  se laissent toucher par la tendresse de Dieu.

A l’image de Sainte Thérèse qui nous dit : « du tout puissant j’ai revêtu les armes »Donne-nous Seigneur de rester pauvres et humbles, d’arriver à nous dépouiller de tout le superflu qui nous empêche de demeurer en Toi et d’aller vers les autres. Amen.

Ghislaine Lavigne