Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Lundi 11 octobre

Méditation de l’évangile du jour: « À cette génération, il ne sera donné que le signe de Jonas » (Lc 11, 29-32)

L’archéologie de ces versets nous conduit à deux chiffres significatifs et métaphoriques. Trois renvoie au tombeau et à la résurrection du Christ. C’est bien qu’il soit vivant qui explicite le fait qu’il soit le Fils de l’homme et le Fils de Dieu ! La foi se tient là ! Jonas enfoui dans les entrailles du poisson est délivré au bout de trois jours. Il faut trois jours (hyperboliques) pour traverser la grande cité de Ninive (aujourd’hui quartier de Mossoul) et le prophète Jonas prêche durant 40 jours auprès des Ninivites pour les éloigner de leur méchanceté et les rapprocher de Dieu, quarante illustrant le Déluge ou les quarante ans de l’exode. Mais c’est aussi la Reine de Saba (Reine du Midi) qui arrive à Jérusalem dans trois jours quand le voyage en prend normalement sept après avoir appris la renommée de Salomon de par le nom de Yahvé. Admirative de la sagesse de Salomon, elle bénit Dieu qui a montré sa faveur en le plaçant sur le trône d’Israël.

Que ce soit cette Reine ou les habitants de Ninive convertis, leurs actions ont été déterminées par leur rencontre avec une autre personne et une parole qui leur offrait un espace au Tout-Autre.

Mais il y a plus grand qu’eux et c’est Jésus. Ses contemporains lui réclament un signe qui justifierait son autorité sans engager leur liberté, leur soif. Cet immobilisme ne convient pas à des chercheurs de Dieu et des artisans de paix. Suis-je parfois dans cette attitude ?

Le signe que nous avons à notre disposition, c’est la victoire de Dieu sur la mort et le péché, le kérygme, l’essentiel de la foi en Jésus, son Evangile, et notre rencontre avec Lui, à travers la célébration eucharistique.

Il m’est facile de voir les choses par mon propre prisme, aide-moi, Seigneur avec le concours de l’Esprit saint de voir comme tu vois.

                                                                                                                                 Alain De Vos