Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Vendredi 24 novembre

Commentaire de l’évangile du jour : « Tu es le Christ, le Messie de Dieu. – Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup » (Lc 9, 18-22)

Alors que tout va bien pour Jésus et ses disciples, il estime qu’il est temps de les préparer à son  supplice  sur la croix, à sa mort et à sa résurrection. Comprendront-ils  le sens profond de ces événements ? C’est fondamental car c’est eux qui devront en témoigner plus tard. Avant de leur révéler cela, une petite vérification s’impose donc : Avez-vous bien compris qui je suis ?

Pour les foules, la mort d’un prophète n’aura rien d’exceptionnel, mais sa résurrection rencontrera plus d’incompréhension. Il est bien trop tôt pour leur en parler. Pour les disciples, la réponse de Pierre doit rassurer Jésus S’ils ont bien compris la dimension universelle, divine, de Jésus ils auront un peu  plus de chance de comprendre que ses souffrances ne sont pas un signe de faiblesse, sa mort n’est pas l’échec de tout ce qu’il avait annoncé, sa résurrection n’est pas  une aventure  personnelle mais  la venue d’un monde nouveau.

Leur foi les aidera à recevoir l’annonce de l’événement, mais aussi à ne pas perdre l’espérance quand viendront les évènements dramatiques. Pour nous, qui vivons tant d’événements dont nous ne discernons pas le sens, c’est la foi de Pierre qui soutient notre espérance. Nous savons  en effet qu’au-delà de nos incompréhensions, l’histoire de ce monde a un sens, il s’appelle le Royaume de Dieu.

Francis De Backer